/finance
Navigation

Comment mobiliser les employés milléniaux?

Comment mobiliser les employés milléniaux?
Adobe

Coup d'oeil sur cet article

On dit beaucoup de choses des milléniaux. Actuellement âgés de 20 à 35 ans, ces jeunes forment une génération qui n’a rien à voir avec les précédentes.

Cela réserve son lot de surprises, notamment sur le marché du travail où leurs pratiques semblent bien différentes de celles connues jusqu’alors. On dit notamment qu’ils demeurent peu longtemps en poste et qu’ils font du job hopping en changeant régulièrement d’une entreprise à l’autre.

Or, plusieurs d’entre eux ne demandent pas mieux que d’évoluer au sein d’une même entreprise. Comment donc les mobiliser et assurer leur rétention?

Voici des pistes de réflexion à mener pour y arriver.

 

Comment mobiliser les employés milléniaux?
Brooke Cagle - Unsplash

Les conditions de travail

L’ambiance de travail y joue pour beaucoup. Bien sûr, il n’est pas toujours réaliste de rénover les bureaux pour correspondre aux dernières tendances. Cela dit, il est possible de faire de petits ajustements pour moderniser les lieux. On pense par exemple à l’éclairage tamisé, qui crée des espaces plus propices à la concentration, ou encore à des ordinateurs portables modernes et légers.

Les horaires flexibles permettent aux milléniaux d’optimiser leur énergie. Ils travaillent lorsqu’ils sont le plus productifs, qu’ils soient matinaux ou oiseaux de nuit.

Le télétravail est également une alternative qui leur plaît – ils peuvent demeurer dans le confort de leur foyer ou du café voisin tout en faisant preuve de la même rigueur professionnelle. Ils évitent de ce fait les heures perdues dans le transport en commun.

D’ailleurs, la proximité du transport en commun est essentielle pour eux. Elle constitue l’un des facteurs de différenciation lorsqu’ils sélectionnent une entreprise.

Les milléniaux sont également reconnaissants lorsque des tarifications préférentielles sur les coûts mensuels du transport collectif sont offertes par l’employeur. Ils les considèrent comme un avantage non négligeable.

 

Comment mobiliser les employés milléniaux?
Unsplash

L’émancipation

Contrairement à la croyance véhiculée, les milléniaux acceptent de demeurer dans un même poste pendant quelques années – à condition qu’ils puissent y développer leurs compétences. Ils sont avides de défis professionnels et de prises d’initiative!

Par-dessus tout, ils veulent pouvoir contribuer à l’évolution de leur poste, partager leur avis et être écoutés. Cela vient donc avec un lot important de remises en question, mais n’est-ce pas ainsi que l’on peut optimiser et s’améliorer?

En leur proposant des voyages professionnels, en leur prêtant une oreille bien tendue et en s’assurant de leur présence lors de réunions de gestion, il est possible de leur témoigner de la confiance et de la reconnaissance.

D’ailleurs, les milléniaux semblent beaucoup plus réceptifs aux courtes réunions qui se déroulent debout, de type scrum. Ils y puisent rapidement l’information nécessaire, au sommet de leur concentration.

 

Comment mobiliser les employés milléniaux?
Unsplash

L’humain avant tout

Il est notamment observé que les milléniaux démissionnent plus rapidement si les valeurs de l’entreprise ne correspondent pas aux leurs. Il faut donc savoir exposer les valeurs corporatives avec justesse et bien les mettre de l’avant.

Si les valeurs ne peuvent être changées du jour au lendemain, elles peuvent être modernisées: en instaurant des politiques environnementales, par exemple.

L’accueil des nouvelles personnes, l’information transparente et l’esprit de collaboration entre employés sont essentiels pour les milléniaux. En privilégiant une bonne circulation de l’information (en oubliant une hiérarchie trop rigide), les formations courtes, le jumelage à un mentor, les employés milléniaux se sentent considérés et sont de ce fait plus mobilisés.

Comment mobiliser les employés milléniaux?
Adobe

En somme, la présence de cette génération sur le marché du travail change certainement les codes professionnels, mais en y pensant bien, cela est sans conteste pour le mieux.

Pour mobiliser cette relève précieuse faite de milléniaux, il faut d’abord leur parler et les écouter – après tout, il est reconnu qu’ils ont beaucoup d’avis sur la question !