/24m/outings
Navigation

L’année 2018 revue et corrigée par Natalie Lecompte

L’année 2018 revue et corrigée par Natalie Lecompte

Coup d'oeil sur cet article

Alors que des acteurs politiques et artistiques écrivaient les grandes lignes de notre histoire tout au long de l’année, des auteurs du Québec les réécrivent, eux, avec une touche d’humour dans la pièce «Revue et corrigée».

La metteure en scène Natalie Lecompte expose cinq évènements qu’elle a revus et corrigés.

La campagne électorale de 2018

«Ce qui est ressorti de la campagne, c’est le magasinage politique. Les politiciens n’ont plus de convictions, ils sont capables de passer d’un parti politique à un autre, alors que les partis ont des lignes éditoriales différentes. Dans la pièce, on fait entre autres référence à Gertrude Bourdon. Il faudrait revoir la façon dont certains s’impliquent en politique parce que ça contribue à nourrir le cynisme et c’est difficile à suivre pour les citoyens.»

L’annulation de la pièce SLÀV

«Tout le dossier a été très délicat à traiter pour l’équipe, on n’était pas tous d’accord avec la façon dont on voulait en parler, mais on a beaucoup évolué à travers ça. On s’est entendu pour dire qu’on était d’accord avec le point de vue de la communauté noire et celle des premières nations, mais qu’on n’était pas d’accord avec la violence des propos et des contestateurs devant le Théâtre du Nouveau Monde. Si c’était à revoir, on aurait voulu que le spectacle ne soit pas annulé et que tout le monde s’assoie pour parler.»

Le passage d’Hubert Lenoir à l’ADISQ

«Hubert Lenoir a été un personnage qui a marqué l’année 2018, sans contredit. Avec son album, il a amené un vent de fraîcheur au paysage culturel. Les artistes ont ce rôle de bousculer nos perceptions et de redéfinir nos étiquettes, il l’a bien fait à certains égards. Toutefois, ils ont aussi une responsabilité sociale. Hubert Lenoir a posé des gestes au gala de l’ADISQ et il a tenu des propos à l’émission «Tout le monde en parle» qui portent à réflexion, d’autant plus qu’il s’adresse à un public jeune.»

Les trolls

«Cette année on a parlé beaucoup des trolls, ces gens qui se cachent derrière les médias sociaux pour tenir des propos inappropriés. Ç’a été dénoncé, entre autres, dans le documentaire de Pénélope McQuade. C’est primordial qu’on en parle et qu’on dénonce pour que les gens réalisent la portée que peuvent avoir leurs mots. Il faut revoir cette situation, on ne peut pas continuer à s’exprimer de façon agressive sur les réseaux sociaux, que ce soit avec des célébrités ou des gens de notre entourage.»

Le Pacte pour la transition

«Le metteur en scène Dominic Champagne a posé un geste positif en invitant les Québécois à signer le Pacte pour la transition et, tout de suite, les gens se sont plaints sur les réseaux sociaux. Il faut que l’environnement prenne plus de place dans le discours politique, mais on a donné le pouvoir au parti qui en a le moins parlé durant la campagne. Ce qu’il faut qu’on corrige c’est notre façon de consommer et d’utiliser le plastique. Il faut qu’on se réveille qu’on passe à l’action».

Pour voir tous les évènements de 2018 que Natalie Lecompte et ses complices auraient aimé revoir et corriger, elle vous donne rendez-vous au Théâtre du Rideau Vert jusqu’au 5 janvier.