/news/politics
Navigation

Mise à jour économique: le PLQ condamne le manque d’investissements dans les services

L’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao
Photo d'archives, Simon Clark L’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Le Parti libéral du Québec juge que la mise à jour économique présentée lundi par le gouvernement Legault ne prévoit pas suffisamment d’argent dans les services à la population comme l’éducation et la santé, alors que «les besoins sont très criants».

«Ce que l'on trouve aujourd'hui, c'est bien pour les entreprises, mais absolument rien pour améliorer les services, notamment en éducation. Donc, quant à nous, la mise à jour d'aujourd'hui, c'est un rendez-vous manqué», a indiqué l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, lors d’un point de presse.

Le PLQ juge que le moment était venu pour le gouvernement de réinvestir dans les services publics puisque les surplus budgétaires sont au rendez-vous. Le gouvernement Legault profite actuellement d’une marge de manœuvre totalisant près de 4 milliards $.

«Le surplus est là, il est bien réel, bien concret, les marges de manœuvre sont là, les besoins sont aussi là, sont très criants, particulièrement en éducation», a également commenté M. Leitao.

«On ne comprend pas pourquoi est-ce qu'il fallait attendre jusqu'au budget [pour observer un réinvestissement dans les services publics]», a-t-il ajouté.

Promesses

Pour sa part, l’ex-ministre Gaétan Barrette a souligné que la mise à jour économique ne prévoyait pas d’augmentation dans le Plan québécois des infrastructures (PQI), ce qui signifie, selon le député de La Pinière, que François Legault devra renoncer à certaines promesses.

«Maintenir les investissements en infrastructures au niveau actuel, ce qui est écrit dans la mise à jour économique, nous amène à l'abandon de plusieurs promesses. À la CAQ, on a fait bien des promesses et, si on n'augmente pas le PQI, on ne peut tout simplement pas les réaliser», a expliqué M. Barrette.

Le Parti québécois a lui aussi fait grand cas de l’absence d’investissements dans les services publics, notamment dans les réseaux de l’éducation et de la santé.

«En éducation, soit la priorité des priorités du premier ministre Legault: aucun investissement annoncé pour améliorer les services aux enfants», a critiqué le député péquiste Martin Ouellet.

«En santé, rien pour l'embauche des infirmières, préposés aux bénéficiaires, rien pour améliorer le sort des travailleurs et des travailleuses dans le secteur de la santé et rien pour améliorer le sort de nos patients dans le réseau», a-t-il ajouté.

De son côté, Québec solidaire a souligné la faiblesse des mesures annoncées dans la lutte aux changements climatiques.

«Ce qu'on a vu aujourd'hui dans la mise à jour économique du gouvernement, c'est malheureusement la confirmation de ce qu'on savait: ce gouvernement-là n'a pas de plan dans la lutte aux changements climatiques», a indiqué le député de QS Vincent Marissal.