/world/america
Navigation

Brésil: opération coup de poing contre les narcotrafiquants

Coup d'oeil sur cet article

 

 

Le parquet brésilien a lancé mardi une vaste opération contre le crime organisé dans 14 États du pays, avec 262 mandats d’arrêt contre les membres des six organisations les plus puissantes de narcotrafiquants. 

« Je crois que nous avons porté un très rude coup aux plus grandes organisations criminelles du pays », a expliqué à l’AFP Mario Luiz Sarrubbo, procureur-général adjoint du parquet de Sao Paulo, qui a assuré qu’il s’agissait de la plus grande opération de ce type lancée cette année au Brésil. 

Plusieurs dizaines de policiers étaient dans les rues dès les premières heures de la matinée pour interpeller les suspects et effectuer 200 perquisitions, notamment dans l’État de Sao Paulo, le plus riche du pays, a précisé le parquet.  

Ce coup de filet est coordonné par le Groupement national de combat des organisations criminelles (GNCOC), qui a confié aux autorités judiciaires de chaque État le soin d’émettre les mandats d’arrêt, la plupart pour trafic de drogue ou homicide. 

Ces dernières semaines, des rumeurs ont fait état de préparatifs du Premier Comando de la Capitale (PCC), la plus grande organisation criminelle du pays, pour tenter de faire évader son chef Marcos Willians Herbas Camacho, dit Marcola. 

Cette semaine, le parquet de Sao Paulo a demandé le transfert de Marcola et d’autres détenus liés au PCC dans des prison de haute sécurité, a révélé le journal Folha de S. Paulo. 

« L’opération d’aujourd’hui n’est pas en lien » avec cette demande, a toutefois affirmé le procureur-adjoint Sarrubo.  

« Cette opération est la consécration du modèle de combat du crime organisé sous toutes ses formes, y compris le blanchiment et la corruption d’agents publics, qui sont indissociables », a-t-il conclu.