/news/politics
Navigation

Le PQ veut mettre fin au serment à la reine, mais pas la CAQ

Elisabeth II, reine d'Angleterre
Photo d'archives, AFP Elisabeth II, reine d'Angleterre

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois souhaite que les députés ne soient plus tenus de prêter serment à la monarchie britannique, une proposition que la CAQ qualifie de «show de boucane».

«Je pense qu'il y a juste [le chef du PQ­­] Pascal Bérubé que ça intéresse. Nous, notre travail est basé sur les réelles préoccupations des Québécois», a affirmé le leader parlementaire caquiste Simon Jolin-Barrette. Son parti a refusé de débattre la motion.

Ce geste a provoqué la colère des péquistes. «Est-ce que les «nationalistes» de la CAQ peuvent nous expliquer pourquoi ils ne sont pas en faveur de cette motion qui vise à mettre fin au serment à la reine pour les députés ?», a déploré le chef du parti indépendantiste, Pascal Bérubé, sur les médias sociaux.

L’élu de Québec solidaire Sol Zanetti a renchéri. «La CAQ s’oppose à une motion visant à rendre le serment à la reine facultatif. C’est ça l’audace du «nationalisme rassembleur»? Allez allez, je suis sûr que vous pouvez faire mieux que ça. Notre liberté de conscience vaut plus que ça», a-t-il dit.

Pour le moment, les nouveaux députés du Québec doivent prêter serment à Sa Majesté la reine Élisabeth II pour siéger au parlement.

La CAQ a tout simplement refusé de débattre du sujet. «Pascal Bérubé le sait très bien, ça requiert une modification constitutionnelle qui est tout de même complexe. L'aspect réaliste de ça, c'est qu'il faut s'asseoir avec les partenaires, s'ils souhaitaient le faire», a-t-il dit en fin d’après-midi.