/opinion/columnists
Navigation

Au doigt et à l’oeil

Coup d'oeil sur cet article

L’expérience a duré un grand total de trois mois. L’agenda électronique sur portable ou sur ordinateur, ce n’est pas pour moi. Vieille habitude, j’ai besoin de tout voir d’un seul coup.

Les rendez-vous et obligations de la semaine, les notes, les éléments de création et même des morceaux de budget doivent être disponibles d’une seule vision. Je suis donc lié à mes Quo Vadis depuis des années, même si mon préféré, le Collection Prestige, ne se fait maintenant plus qu’en anglais.

Si vous êtes du genre pas toujours bien organisé, c’est ce que je vous recommande stratégiquement moins d’un mois avant la nouvelle année. Vous vous ferez un allié indéfectible qui vous rendra ponctuel comme vous ne l’avez jamais été, toujours bien préparé, et qui éliminera cette peur, ce stress que cause l’appréhension de l’oubli.

Il faut cependant se faire la promesse de toujours avoir l’agenda à portée de la main et de tout noter. Vous verrez, c’en devient amusant.

Et ça garde en contact avec le crayon, l’écriture et le papier. Y a pas juste les claviers dans la vie.

AUX SOURCES

C’est commode d’écrire vite, mais c’est aussi inspirant et même relaxant d’y aller doucement en pesant chacun des mots, ce qu’on ne fait plus assez.

Ayez vos petits codes. Un pour les fois où vous avez fait du sport, où vous avez fait l’amour, où Carey Price a eu une étoile, ou la dernière fois qu’un vieux chum vous a payé la traite.

En peu de temps, dans toutes les discussions, vous deviendrez une bible, une référence. Ce sera écrit noir sur beige. Plus rien ne vous échappera et ça ne prend que quelques secondes par jour.

Vous me remercierez plus tard.

DOUBIDOU

  • Attention les insomniaques. Il ne reste que deux dodos avant Noël.
  • Avis aux automobilistes de la Rive-Sud, Jean-Charles Lajoie prend le pont Victoria, ce matin.
  • Gary Bettman... un autre candidat à la laitue romaine.
  • Moins pire qu’à Montréal, en Gaspésie, il y a maintenant des nids-de-moule.
  • À Pacioretty. Si tu penses qu’on s’ennuie, Tatar.

À DEMAIN

Son anniversaire, non seulement tu ne peux pas le manquer, mais tu peux aussi te préparer. Trop fort !