/24m
Navigation

Horloge climatique: la planète pourrait s’être réchauffée de 1,5 degré Celcius en 2034

Horloge climatique: la planète pourrait s’être réchauffée de 1,5 degré Celcius en 2034
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’horloge climatique, un outil qui établit à un peu moins de 16 ans le temps qu’il reste avant que la planète ne se soit réchauffée de 1,5 degré Celsius, est projetée en format géant jusqu’à vendredi soir sur le campus de l’Université Concordia, à Montréal.

Cette horloge bien particulière ne montre pas l’heure qu’il est, mais plutôt le temps qu’il reste avant que la température terrestre moyenne atteigne 1,5 degré Celsius de plus qu’à l’époque préindustrielle, un seuil auquel met en garde la communauté scientifique.

L’horloge, qui a été créée en novembre 2015, est accessible en tout temps sur le web, mais est projetée depuis mercredi sur un bâtiment situé à l’angle du boulevard de Maisonneuve Ouest et de la rue Mackay. L’objectif est d’attirer l’attention du grand public sur l’urgence d’agir dans la lutte aux changements climatiques.

«Pour la plupart des gens, c’est difficile de comprendre ce que ça veut dire [l’atteinte du] 1,5 degré et de savoir quand on va arriver là, mais la métrique du temps, c’est quelque chose qu’on comprend très vite», a expliqué le créateur de l’horloge climatique et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en climatologie et durabilité, Damon Matthews.

Damon Matthews, créateur de l'horloge climatique
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Damon Matthews, créateur de l'horloge climatique

L’horloge expose également l’augmentation de la température attribuée à l’activité humaine jusqu’à maintenant, qui se chiffre à 1,065 degré Celsius, ainsi que la quantité de gaz carbonique (CO2) produite par la combustion des hydrocarbures, l’industrie du ciment et la déforestation depuis 1870, qui atteint environ 2 290 890 000 000 tonnes.

15 ans et 11 mois

Mise à jour pour la quatrième fois mercredi, l’horloge climatique établit désormais que la température globale aura augmenté de 1,5 degré Celsius le 1er décembre 2034, soit dans un peu plus de 15 ans et 11 mois.

Avant la mise à jour, cette date butoir se situait 19 mois plus tôt. Ce recul pourrait a priori être interprété comme la preuve que le réchauffement climatique ralentit, mais les émissions de CO2 ont en fait augmenté de 2,7 % dans la dernière année.

Horloge climatique: la planète pourrait s’être réchauffée de 1,5 degré Celcius en 2034
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«Un récent rapport du [Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)] nous donne un peu plus de temps à cause de l’amélioration des connaissances scientifiques à propos de ce qu’on doit faire pour arriver à 1,5 degré», a précisé Damon Matthews

Mais celui qui demeure optimiste prévient que seules des actions majeures permettront de neutraliser le réchauffement climatique sous la barre des 1,5 degré Celsius.

«C’est l’un des plus grands défis qu’on a dans le monde et il faut qu’on lui donne l’attention qu’il faut pour réussir, a-t-il mentionné. Le plus important, c’est d’agir et de convaincre les autres d’agir pour construire un mouvement autour des changements climatiques.»

L’horloge climatique sera projetée jusqu’à vendredi soir, entre 16 h 30 et 21 h 30.