/news/education
Navigation

Les problèmes de santé mentale en hausse chez les élèves du secondaire

Les problèmes de santé mentale en hausse chez les élèves du secondaire
Photo d'archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les problèmes de santé mentale sont en hausse chez les jeunes Québécois, en particulier chez les filles. Les élèves du secondaire qui en souffrent sont deux fois plus nombreux qu’il y a six ans.

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a dévoilé mercredi les données tirées de l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, une vaste étude réalisée en 2016-2017 auprès de 62 000 jeunes dans 465 écoles secondaires publiques et privées

Santé mentale

On y apprend que les problèmes de santé mentale sont en hausse depuis 2010-2011 : la proportion d’élèves qui souffrent de troubles anxieux est passée de 9 % à 17 %, alors que ceux qui présentent un «niveau élevé» de détresse psychologique sont passés de 21 % à 29 %. Près d’un élève sur quatre (23 %) est atteint d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, comparativement à 13 % il y a six ans.

L’anxiété touche particulièrement les filles, qui sont deux fois plus nombreuses (22 %) à avoir reçu un diagnostic de trouble anxieux contre 11 % des garçons.

Violence dans les relations amoureuses

La violence dans les relations amoureuses est par ailleurs en hausse. Parmi ceux qui ont eu une relation amoureuse au cours des 12 derniers mois, 36 % ont déclaré avoir subi de la violence psychologique, physique ou sexuelle au cours de cette relation, comparativement à 30 % il y a six ans. Chez les filles, cette proportion atteint 43 %.

Les comportements violents sont toutefois en baisse, de manière générale. Le tiers des adolescents (33 %) affirment avoir subi des comportements d’agressivité directe (physique ou verbale), en comparaison à 38% il y a six ans.

Drogues et alcool

Par ailleurs, la consommation de drogue et d’alcool est en «net recul», selon l’ISQ: 8 % des jeunes déclarent consommer régulièrement de l’alcool ou de la drogue par rapport à 12 % il y a six ans.

Plus de détails à venir...