/news
Navigation

Séminaire des Pères Maristes : expulsion d’un des élèves

Séminaire des Pères Maristes : expulsion d’un des élèves
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

L'un des garçons visés par l'ordonnance de sauvegarde aurait à nouveau posé des gestes inappropriés et le Séminaire des Pères Maristes a pris la décision de l’expulser.

Il s'agit d'un nouveau rebondissement dans cette longue saga qui s'étire depuis des mois.

«Le Séminaire des Pères Maristes a pris connaissance de nouvelles informations à l'effet que l'un des garçons visés par l'ordonnance de sauvegarde aurait à nouveau posé des gestes inappropriés, et en rupture avec les conditions qu'il s'était pourtant engagé à respecter devant la Cour. Ces faits nouveaux ont été pris avec beaucoup de sérieux par l'équipe-école et documentés par la direction. Devant ce bris de conditions, le Séminaire résilie immédiatement le contrat de services éducatifs dudit élève», écrit la direction dans un communiqué envoyé vers 16h45 ce jeudi.

À ce stade-ci, la police de Québec ne peut préciser si l’adolescent a été arrêté une nouvelle fois ou encore s’il le sera dans les prochaines heures ou prochains jours.

«Une fois de plus, nous souhaitons réitérer que ce genre de comportements n'a pas sa place dans notre établissement, ni dans la société en général. Malgré le fait que dernièrement notre établissement se soit maintes fois retrouvé dans une impasse en raison de l'ordonnance de sauvegarde, les nouvelles dénonciations nous permettent de prendre action aujourd'hui», a déclaré le directeur général du Séminaire, François Sylvain.

Au cours de l’été, le conseil d'administration avait pris la décision de mettre fin aux contrats de services éducatifs des jeunes impliqués, mais qu'un juge de la Cour supérieure a exigé qu'ils soient réintégrés sous réserve de respecter des conditions strictes.

«Nous avons la responsabilité d'offrir à nos élèves un milieu d'apprentissage sain et sécuritaire où ils peuvent développer leur plein potentiel, à l'abri de toute forme d'intimidation et de violence. C'est dans cet esprit que le Séminaire prend cette importante et nécessaire décision. D'ailleurs, nous saluons, encore une fois, la volonté du ministre d'agir pour clarifier ce genre de situations et mieux outiller les écoles pour faire face à un phénomène nouveau excessivement préoccupant», a conclu le directeur général.

La direction ne précise pas quels sont les gestes répréhensibles.

Au total, cinq élèves du Séminaire des Pères Maristes ont été impliqués dans l'échange de photos à caractère sexuel d'adolescentes. Deux d'entre eux ont plaidé coupables récemment et un troisième est en attente de la suite des procédures. Impossible de savoir pour l'instant lequel est visé par ce nouveau chapitre de l'histoire.

Sur le lot, trois des élèves fréquentent encore le Séminaire à ce jour. Avec cette expulsion, deux élèves impliqués sont donc toujours inscrits à cette école.