/entertainment/shows
Navigation

Le D’Auteuil rouvre bientôt

Kevin Parent, Steve Hill et d’autres seront de la partie

Les travaux sont sur le point d’être menés à terme et Le D’Auteuil ouvrira ses portes le 15 décembre dans les anciens locaux du Cercle. On peut voir, en avant-plan, les lettres qui se retrouveront sur la façade à l’extérieur du bâtiment.
Photo Jean-François Desgagnés Les travaux sont sur le point d’être menés à terme et Le D’Auteuil ouvrira ses portes le 15 décembre dans les anciens locaux du Cercle. On peut voir, en avant-plan, les lettres qui se retrouveront sur la façade à l’extérieur du bâtiment.

Coup d'oeil sur cet article

Kevin Parent, Steve Hill, Too Many Cooks, Martin Deschamps et Breen Leboeuf lanceront les activités du nouveau D’Auteuil dans les anciens locaux du Cercle dans le quartier Saint-Roch. La mythique salle de spectacle ouvrira officiellement ses portes le 15 décembre.

À huit jours de sa réouverture, après un silence de 20 ans, l’endroit a des allures de chantier de construction.

« C’est une course contre la montre, mais nous allons être prêts pour le 15 », a promis André Gagné, copropriétaire de la salle de spectacle, lors d’un entretien.

Six soirées thématiques vont lancer le retour du mythique D’Auteuil.

Les Porn Flakes et Lulu Hugues seront accompagnés, lors de ces soirées, par Kevin Parent (15 décembre), Angel Forrest et Guy Bélanger (16 décembre), Too Many Cooks et Marc Déry (19 décembre), Rick Hugues et Jonas (20 décembre), Martin Deschamps et Breen Leboeuf (21 décembre) et Steve Hill et Jim Zeller (22 décembre). Un invité surprise s’ajoutera à la soirée d’ouverture du 15 décembre.

Ils interpréteront des pièces d’artistes qui ont fait résonner les murs du D’Auteuil entre les années 1990 et 2000.

« Les travaux ont débuté à la fin du mois de juillet. On a tout enlevé et démonté. Les toilettes, la plomberie, les planchers, tout a été refait », a lancé André Gagné, qui était le propriétaire du D’Auteuil, sur la rue du même nom.

Qualité sonore

Le D’Auteuil 2.0 pourra accueillir un maximum de 584 spectateurs dans sa salle principale.

La mezzanine qui était aménagée au Cercle n’existe plus, ce qui permet d’avoir une salle de spectacle plus grande.

« Ça va ressembler au D’Auteuil et pas mal plus que je le pensais », a laissé tomber André Gagné, qui n’avait jamais mis les pieds au Cercle avant d’en devenir propriétaire, avec Robert Hakim.

L’investissement, incluant l’achat du bâtiment et les travaux de rénovation, totalise 1,5 million de dollars.

André Gagné précise qu’une attention particulière a été apportée pour avoir une qualité sonore optimale.

« Le D’Auteuil sonnait bien à l’époque et on voulait avoir la même chose et encore mieux pour sa nouvelle version, et on a pris les moyens. C’était la chose la plus importante. Des panneaux antibruit ont été installés sur les murs et au plafond », a-t-il expliqué.

La machine à glace et l’équipement pour laver les verres ont été relocalisés. Un monte-charge permettra de faire monter les caisses de bière à partir du sous-sol.

« Je ne veux pas de bruit dans la salle durant les spectacles », a ajouté André Gagné.