/opinion/blogs/columnists
Navigation

N’apportez pas vos carottes au restaurant

Coup d'oeil sur cet article

« Apportez votre vin », propose ce restaurant qui, comme tous les autres restaurants dits « apportez-votre-vin », vous laissera évidemment repartir avec le restant de votre bouteille. Vous n’apporterez pas alors la bouteille entamée chez vous. Non. Vous l’emporterez. Plus précisément, vous la rapporterez. Depuis au moins cinq ans, le client d’un restaurant peut aussi emporter chez lui une bouteille de vin achetée sur place et qu’il n’a qu’entamée. Il peut l’emporter (et non l’apporter). Une lectrice, Michelle, nous disait récemment avoir vu cette annonce dans un restaurant : « Mets pour apporter ». « Il me semble, dit-elle, que le terme apporter est incorrect ». Il aurait en effet fallu lire « Plats à emporter ». Vous achetez un plat et vous l’emportez, vous ne l’apportez pas. Le verbe apporter insiste sur l’idée du point d’arrivée. Ex. : Apportez votre vin. Emporter contient l’idée d’un point de départ. Ex. : Plats à vendre pour emporter.