/sports/hockey
Navigation

Un piège à éviter

L’Océanic affronte les Cataractes vendredi soir

Jimmy Huntington n’a pas de difficulté à remplir le filet adverse cette saison. Le vétéran compte déjà 22 buts en 28 matchs.
Photo d’archives, AFP Jimmy Huntington n’a pas de difficulté à remplir le filet adverse cette saison. Le vétéran compte déjà 22 buts en 28 matchs.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Un piège se dresse devant l’Océanic. Après avoir affronté deux puissances de la LHJMQ au cours de la dernière semaine, les joueurs de Serge Beausoleil devront s’assurer de déployer la même énergie et éviter de sous-estimer les Cataractes, vendredi soir, à Shawinigan.

Rimouski a racheté son revers de dimanche dernier contre les Mooseheads en offrant une bien meilleure performance collective, mercredi, à Drummondville.

À ce propos, le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic souhaite que ses hommes s’inspirent de leur dévouement et de leur jeu physique face aux Voltigeurs. Lors de leur dernière visite au Centre Gervais Autos, les Bas-Laurentiens avaient lessivé les Cataractes en l’emportant 8-1 grâce à cinq points (1-4) d’Alexis Lafrenière.

« Il faut aborder le match contre Shawinigan avec la même maturité, indique Beausoleil. C’est une équipe qui joue très bien lorsque le jeu est serré. C’est un autre défi mental. Il faut respecter l’adversaire. En sortant avec une victoire à Drummondville, cela part bien un voyage ».

Huntington louangé

Bien que Lafrenière soit son fer de lance, le pilote de l’Océanic compte aussi sur Jimmy Huntington pour faire fonctionner son attaque. Son vétéran joueur de centre compte déjà 22 buts en 28 matchs. À ce rythme, l’ancien des Tigres de Victoriaville connaîtra sa meilleure campagne en carrière dans la LHJMQ.

« Il a récolté 58 points l’an passé, à 19 ans. Ceux qui ont suivi la série contre Drummondville savent qu’il a été le meilleur joueur sur la patinoire dans les deux derniers matchs. Il transportait la rondelle comme il le fait avec nous. Alors que tout le monde était fatigué et avançait beaucoup moins, il continuait d’avoir de la vitesse et de créer des chances de marquer. [...] Je ne sais pas où il va finir, mais il joue avec beaucoup d’inspiration », dit Beausoleil.

Par ailleurs, Frédéryck Janvier s’est blessé à l’épaule droite à la suite d’une solide mise en échec de Xavier Simoneau à la fin de la rencontre de mercredi contre les Voltigeurs. Aidée par le thérapeute sportif, la recrue de 16 ans a quitté difficilement la patinoire. L’Océanic n’a pas émis de bilan de santé concernant Janvier.