/news/currentevents
Navigation

10 nouvelles victimes mineures: 14 nouveaux chefs d’accusation pour la «vedette du web» Carlos Desjardins

Ces nouveaux chefs portent à 13 le nombre de plaignantes mineures

Au moment de son arrestation, Carlos Desjardins comptait plus de 27 000 abonnés Facebook et plus de 6600 abonnés sur Instagram, où il se décrit comme « la plus grande star au Québec ».
Photo d'archives, Facebook Au moment de son arrestation, Carlos Desjardins comptait plus de 27 000 abonnés Facebook et plus de 6600 abonnés sur Instagram, où il se décrit comme « la plus grande star au Québec ».

Coup d'oeil sur cet article

Carlos Desjardins fait face à 14 nouveaux chefs d’accusation pour des crimes de nature sexuelle qu’il aurait commis à l’endroit de 10 nouvelles victimes mineures.

Agression sexuelle, leurre, production de pornographie juvénile, avoir rendu accessible de la pornographie juvénile, extorsion, communication indécente et harcèlement criminel sont le lot des nouvelles accusations qui ont été déposées contre Desjardins, vendredi, à Québec.

Celui qui compte de nombreux abonnés sur les réseaux sociaux est notamment accusé d’agression sexuelle à l’endroit de trois adolescentes.

Les 14 chefs pour lesquels il a comparu concernent des événements qui se seraient produits en 2016, 2017 et 2018 à Québec, Lévis, Blainville et Hull.

Desjardins était déjà accusé depuis septembre de leurre, de production et de distribution de pornographie juvénile pour de présumés gestes commis à l’endroit de trois autres plaignantes.

D’autres accusations ?

Desjardins demeure détenu et reviendra devant le tribunal le 1er février au stade de l’enquête sur remise en liberté. La possibilité que de nouvelles accusations puissent être déposées à cette occasion a été évoquée en salle de cour.

Il est interdit à Desjardins de communiquer avec les 13 plaignantes.

Modus operandi

Lors de son arrestation en septembre, le SPVQ, qui le soupçonnait d’avoir fait d’autres potentielles victimes, avait indiqué que Desjardins aurait un modus operandi établi, soit qu’il rencontrait des mineures et finissait par produire « des images à caractère sexuel » de celles-ci pour ensuite les partager..

Nouveaux chefs contre Carlos Desjardins

  • 3 d’agression sexuelle
  • 4 de leurre
  • 2 de production de pornographie juvénile
  • 2 d’avoir rendu accessible de la pornographie juvénile
  • 1 d’extorsion
  • 1 de communication indécente
  • 1 de harcèlement