/sports/fighting
Navigation

«J’ai de belles choses à prouver» – David Lemieux

Le cogneur québécois a un beau défi en Tureano Johnson la semaine prochaine

Le boxeur québécois David Lemieux prend les bouchées doubles dans ses entraînement.
Photo d'archives, Ben Pelosse Le boxeur québécois David Lemieux prend les bouchées doubles dans ses entraînement.

Coup d'oeil sur cet article

Après un gala qui a pris une tournure dramatique samedi dernier, la vie continue dans le monde de la boxe. Le prochain combat d’envergure pour les amateurs québécois mettra en vedette David Lemieux, samedi prochain, dans un gala présenté au Madison Square Garden de New York.

Le représentant d’Eye of the Tiger Management (EOTM) (40-4, 34 K.-O.) croisera le fer avec l’Américain Tureano Johnson (20-2, 14 K.-O.) dans un autre combat qu’il ne peut pas échapper.

« Je sais qu’il est bon des deux bords, a expliqué David Lemieux. Il est bon droitier et il est bon gaucher. On s’est entraînés avec des boxeurs qui lui ressemblent. »

Sur les réseaux sociaux, Johnson a mis de l’huile sur le feu dans les derniers jours en mentionnant qu’il passerait le knock-out à Lemieux entre les rounds 6 et 8.

« J’ai hâte de voir ça, a souligné le Québécois. On est prêts et on sait de quoi on parle. Johnson ne sait pas à quel point il est dans le trouble. On n’a aucune inquiétude à son sujet et j’ai de belles choses à prouver. »

« En faisant une telle déclaration, ça signifie qu’il va venir pour se battre, a ajouté l’entraîneur Marc Ramsay. En même temps, ce n’est peut-être pas la meilleure idée contre David Lemieux. C’est facile de parler avant, mais on verra quel type de danse il voudra faire samedi soir prochain. »

Un camp pour hommes

Lors de la conférence de presse pour officialiser le choc contre Johnson, Lemieux s’est présenté avec une ecchymose en dessous de l’œil droit. Vendredi, il avait deux bonnes éraflures sur le nez.

Le boxeur de 29 ans a souri quand on l’a interrogé à ce sujet. « J’ai connu un très bon camp d’entraînement, a expliqué Lemieux. Les petites marques que j’ai au visage, ça fait partie de la game.

« Une d’elles a été l’œuvre d’un velcro après un coup dans la face. Ça fait trois semaines que je l’ai et ça devrait partir. Je vous le promets ! »

Comme d’habitude, on ne connaît pas l’identité de ses partenaires d’entraînement. Toutefois, on peut croire que son opposition était de bon calibre, car c’est l’une des premières fois que Lemieux s’est présenté dans des événements médiatiques avec le visage qui présente des marques de ses séances au gymnase.

Stevenson dans ses pensées

Bien sûr, l’état de santé d’Adonis Stevenson a été l’un des sujets sur lesquels Lemieux a été interrogé. Aux dernières nouvelles, « Superman » est toujours dans un état critique, mais stable, dans un hôpital de Québec.

« C’est très triste ce qui lui est arrivé, a souligné Lemieux. C’est un de nos gars qui est tombé dans le coma après nous avoir donné de belles années de boxe. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer ce qui s’est passé, dont la déshydratation. Ça fait partie des risques du métier.

« J’espère qu’il va s’en sortir. Mes pensées à lui et à sa famille. »

Le cogneur est bien conscient des risques quand il se dirige vers le centre du ring pour amorcer un duel.

« Je ne pense pas à ça quand j’entre dans le ring et je n’y pense jamais, même si je sais que c’est un scénario qui peut se produire, a précisé Lemieux. Je me concentre sur le fait d’être bien préparé pour mes combats et de bien paraître. »

Dans le calepin...

  • Le champion WBO des poids moyens Demetrius Andrade est dans le pétrin. Il s’est fait arrêter alors qu’il était en possession d’une arme sans avoir un permis vendredi matin à Providence au Rhode Island . Est-ce que cette arrestation aura un impact sur David Lemieux qui est classé no 1 de cette association ? C’est trop tôt pour le dire. Par contre, si le choc avec Canelo Alvarez ne se produit pas, il n’est pas impossible que l’équipe de Lemieux aille dans cette direction.
  • Marc Ramsay n’a pas beaucoup le temps de souffler par les temps qui courent. Samedi, il sautera dans un avion en direction de New York pour accompagner le champion Eleider Alvarez à sa conférence de presse pour le lancement de la promotion du deuxième combat contre Sergey Kovalev. Après, il reviendra à Montréal pour retourner dans la Grosse Pomme dès lundi pour la semaine du duel de Lemieux.
  • Par la suite, Alvarez s’envolera pour la Colombie pour amorcer son camp d’entraînement. Le champion WBO des mi-lourds subira son camp le plus difficile en carrière pour la première défense de son titre. Son ami Oscar Rivas sera également présent alors qu’il se préparera pour son duel contre Bryant Jennings qui aura lieu le 18 janvier à Verona, dans l’état de New York.
  • Eye of the Tiger Management a annoncé qu’il avait libéré le Kazakh Ablaikhan Khussainov dans les dernières semaines. Celui-ci est retourné dans son pays natal où il montera sur le ring dans les prochains jours.
  • Erik Bazinyan, Artur Ziyatdinov et Saddridin Akhmedov seront en action la semaine prochaine à Edmonton. Ils seront la carte de la promotrice Mel Lubovac qui travaille avec Camille Estephan dans ce dossier. Bazinyan fera les frais de la finale alors qu’il défend ses titres NABA et NABO des 168 lb contre le Mexicain Adrian Luna Flores (21-5-1, 13 K.-O.).