/24m/outings
Navigation

La Foirée montréalaise

Un gros party de famille citoyenne

ART-FOIREE-MONTREALAISE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Pour une quatrième année d’affilée, les Montréalais sont invités à célébrer un arrondissement de la ville avec la Foirée montréalaise au Théâtre La Licorne.  

Après Saint-Laurent, le Sud-Ouest et Montréal-Nord, c’est Le Plateau-Mont-Royal qui sera à l’honneur cette année. Dix artistes sont de la partie pour chanter, danser et raconter des anecdotes sur cet arrondissement qui ne laisse personne indifférent.   

«C’est une grosse dose de chaleur humaine, un goût de se rassembler, l’envie de solidarité, mais sans occulter les divergences qu’on peut avoir», lance le metteur en scène, Martin Desgagné.   

«C’est l’hymne au petit, l’hymne à l’individu et à l’arrondissement. On mise vraiment sur la rencontre réelle entre le public et les acteurs», renchérit l’hôte de la soirée Pascal Contamine.   

Ces soirées festives présentées urbi et orbi jusqu’au 21 décembre ont remplacé les populaires Contes urbains qui ont été présentés pendant une vingtaine d’années au Théâtre La Licorne.    

  

Soirée canadienne   

Pour se renouveler, la compagnie de théâtre a décidé de s’inspirer de Soirée canadienne, une émission animée par Louis Bilodeau et diffusée tous les samedis soirs entre 1960 à 1983 à Télé-Métropole (aujourd’hui TVA). Dans cette production, l’équipe se promenait de village en village pour découvrir des talents et raconter l’histoire de ce coin de pays.   

«La première année, c’était très calqué sur Soirée canadienne, se souvient celui qui joue le rôle d’hôte. Il y avait même de la présentation vidéo et je jouais un peu l’animateur qu’était Bilodeau. Et puis l’année passée, quelque chose s’est passé, c’était plus une espèce de fête permanente dans laquelle on intégrait le public.»   

Cette année, l’équipe pousse un peu plus loin pour faire participer le public à la Foirée. «Quand les gens rentrent, il y a du chant et on les reçoit avec des tisanes. Il y a même un jeu de poches et un jeu de dards et on invite les gens à venir jouer, décrit M. Contamine. Il n’y a plus d’entracte, c’est donc l’idée d’une fête continue. On essaye de trouver un rythme qui est plus de l’ordre du party et de la réflexion que du numéro préétabli.»   

«On laisse une place aux gens du public pour qu’ils participent au party. Ceux qui ont envie peuvent s’investir et prendre de la place», ajoute M. Desgagné.   

  

Ouvrir les horizons

Le metteur en scène décrit même l’événement comme un «gros party de famille». À cette fête, on retrouve l’auteure-compositrice-interprète et comédienne Brigitte Saint-Aubin, l’humoriste des Zapartistes François Parenteau, les comédiens Fabien Dupuis, Eugénie Beaudry, Geneviève Labelle, Marcel Pomerlo et Tatiana Zinga Botao ainsi que les musiciens Claude Fradette et Robin Boulianne.   

«Chacun va en parler à sa façon, avec sa personnalité, et j’adore cette idée d’ouvrir les horizons et que ça ne soit pas juste des comédiens officiels, mais que ce soit des personnalités qui font d’autres choses aussi, par exemple François Parenteau qui a fait de la scène aussi, mais dont c’est la première fois qu’il joue sans lutrin», souligne Martin Desgagné.   

Chacun racontera des souvenirs et anecdotes vécus sur Le Plateau. Fabien Dupuis racontera comment il est devenu comédien, Geneviève Labelle parlera de ses souvenirs d’enfance et Tatiana Zinga Botao se remémora son arrivée à Montréal.   

Le public découvrira aussi les talents musicaux de tous ces artistes qui joueront entre autres Quando quando quando, Paradis City, Passe-moé la puck, Hallelujah et Fleur de macadam tout au long de la soirée.   

  

  

 Les nombreuses facettes du Plateau-Mont-Royal   

  

Chaque année, l’équipe de la Foirée montréalaise choisit, selon les thématiques qui pourraient être abordées, un arrondissement qui sera honoré. Une tâche qui n’est pas toujours aussi évidente que ça peut paraître.   

 «On vise l’alternance des thématiques pour que d’une année à l’autre, selon les arrondissements qu’on choisit, il y ait des thématiques différentes qui vont se présenter», explique Martin Desgagné, le metteur en scène, qui souligne qu’au début du projet, c’était un tirage au sort parmi les choix des abonnés du Théâtre La Licorne qui déterminait l’arrondissement.   

 «Cette année avec Le Plateau-Mont-Royal, les thématiques sont larges et il y en a beaucoup. On parle de gentrification, d’immigration, il y a des expériences personnelles aussi. Il y a évidemment de l’évolution du Plateau à travers les années où on va parler des années évoquées par Michel Tremblay, puis de tout ce qui est très moderne, et on va avoir un regard sur le futur», énumère celui qui est de la partie depuis le début, en 2015.  

 Nombreux artistes   

 Les artistes qui ont vécu dans le secteur, tels que Leonard Cohen, Jean LeLoup et Armand Vaillancourt seront aussi mentionnés dans le spectacle.   

 En plus, pour la première fois cette année, la Foirée a lieu dans l’arrondissement vedette!