/lifestyle/food
Navigation

Les accommodements culinaires de décembre

Coup d'oeil sur cet article

Cette année, pour la cuisine des Fêtes, ce sera la grande année des accommodements raisonnables.

L’inspiration pour les repas des Fêtes s’accommode de la nouvelle réa­lité gastronomique qui nous entoure. Il faut plaire aux végétariens, à ceux qui ne veulent pas manger beaucoup de viande, mais en manger de la vraie et de la bio, ceux qui exigent que le dindon ait couru derrière la maison, les convertis au régime sans gluten... bref, il faudra être créatif et surtout, revisiter certains classiques de notre tradition culinaire de fin d’année.

Dans les réveillons de Noël de mon enfance, la tourtière de papa était servie en pointe à côté de la portion de dinde, arrosée de sauce, et le tout accompagné­­­ de betteraves marinées et de ketchup aux fruits. Cette année, les réalités gustatives sont nombreuses, et il faut s’adapter. Les fèves au lard de ma tante Laurette, dont elle tenait la recette de sa grand-tante, deviendra un petit ragoût de quinoa aux légumes. Eh oui, on n’arrête pas le progrès. Le foie gras se trempe dans le chocolat, la tarte au sucre devient une tarte aux fruits frais et la bûche se mange en verrines.

De nouvelles saveurs, des textures exotiques et une véritable révolution est en marche ! Vous allez décontenancer et étonner vos proches, et même leur donner des petits frissons.

La cuisine des Fêtes n’a plus de frontières ; nous pouvons tout réinventer. Le plaisir d’être ensemble se décuple autour de la table. Et, pour ceux qui ne peuvent pas encore faire le pas vers une cuisine nouvelle, je vous laisse quand même des recettes plus traditionnelles.

Pour des repas divertissants, amusez-vous à mêler la tradition et la nouveauté au fil des assiettes­­­.

Conseils pour les « nouveaux » repas des Fêtes

1. Prévoyez au moins un plat sans gluten : il y a toujours des intolérants qui vous l’annonceront une fois à table.

2. Préparez quelques plats végétariens. C’est plus simple qu’il n’y paraît : des salades de saison ou de légumineuses, des potages de légumes ou un plat de quinoa feront l’affaire. Cela n’aura même pas l’air végé et contentera tout le monde.

3. Si vous êtes un invité végétarien ou sans gluten, ayez la gentillesse d’en informer vos hôtes à l’avance. Et si le repas n’est pas tout à fait parfait, ayez la politesse de ne pas leur faire remarquer : ils auront tout de même fait un effort.

4. À moins de savoir que tous vos invités sont téméraires, prévoyez un petit quelque chose de traditionnel aux repas. Servez la tarte au sucre en toutes petites bouchées, par exemple, ou le ragoût de pattes en portions individuelles.

5. Surtout, ne vous en faites pas trop : ce qui est précieux, c’est d’être ensemble.

 

Tourtière à la viande

Photo courtoisie

 

Pâté à la viande aux patates douces

Photo courtoisie

 

Biscuits au pain d’épices

Photo Philip Jurdan

 

Spoom au pain d’épices

Photo Philip Jurdan

 

Bûche de Noël au chocolat

Photo Philip Jurdan

 

Verrine canneberge-passion

Photo Philip Jurdan

 

Fèves au lard

Photo Philip Jurdan

 

Ragoût de quinoa aux épices

Photo Philip Jurdan

 

Tarte au sucre

Photo Philip Jurdan

 

Tarte aux fruits frais

Photo Philip Jurdan

 

Dinde traditionnelle

Photo courtoisie

 

Brochettes de canard et sauce aux canneberges

Photo Philip Jurdan

 

Foie gras au torchon

Photo Philip Jurdan

 

Sucette au foie gras et au chocolat

Photo Philip Jurdan