/sports/others
Navigation

À 13 ans, Stephen Gogolev épate!

À 13 ans, Stephen Gogolev épate!
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Âgé de 13 ans seulement, le patineur artistique canadien Stephen Gogolev est un nom à retenir en vue des prochaines années.

Encore vendredi soir, à Vancouver, il a raflé les grands honneurs de l’épreuve individuelle masculine junior à la finale du Grand Prix de l’ISU.

Après avoir chuté sur son quadruple Lutz en début de programme, le jeune Torontois s’est immédiatement ressaisi. Il a terminé son programme libre avec assurance et aplomb, démontrant du même coup toute l’étendue de son talent.

«Je n’arrive pas encore à croire que j’ai gagné cette compétition. J’étais un peu déçu après la chute sur le quadruple Lutz, mais j’ai réussi tout le reste, donc je suis heureux globalement», a commenté Gogolev, par voie de communiqué.

Grâce à un pointage de 233,58, il a terminé devant le Russe Petr Gummenik (218,75 points) et le Japonais Koshiro Shimada (214,38 points).

Il s’agissait d’une deuxième victoire en quelques mois pour le Canadien, qui avait également triomphé en août dernier, à Bratislava en Slovaquie, où il avait effectué ses débuts sur le circuit des Grands Prix de l’ISU. Il était alors devenu le premier Canadien, tous âges confondus, à réussir un quadruple lutz en compétition.

Un jeune prodige

Fils d’immigrants russes, Gogolev a été sacré champion canadien junior en 2017. La saison suivante, il a évolué exclusivement chez les seniors. Il a d’ailleurs pris le 10e rang dans cette catégorie aux championnats nationaux canadiens, moins d’un mois après avoir célébré son 13e anniversaire de naissance.

Pour l’aider dans son développement, le jeune prodige a pu compter sur les meilleurs. Ancien protégé de Brian Orser, il s’entraîne maintenant sous la supervision de Lee Barkell. Marie-France Dubreuil lui a également prêté main-forte sur le plan de la chorégraphie. À l’évidence, les conseils reçus portent fruit.

«J’ai appris que vous devez travailler sur tout. Les habiletés de patinage sont très importantes. Pas seulement les sauts, mais les vrilles et les habiletés de patinage», a indiqué Gogolev, qui aura 14 ans le 22 décembre.