/sports/others
Navigation

Baptême international pour Valérie Maltais en longue piste

Baptême international pour Valérie Maltais en longue piste
Capture d'écran, Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Valérie Maltais a fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste samedi matin, à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne. Moins d’un an après être passée du courte piste au longue piste, la Québécoise a obtenu rien de moins qu’une septième place à sa première course internationale.

«Je suis contente de cette première course! La glace est lente et différente de ce sur quoi j'ai patiné jusqu'à maintenant. J'apprends comment m'adapter et courser la distance. C'était seulement la troisième fois que je faisais un 1500 m», a commenté celle qui a enregistré un chrono de 2 min 2,229 s dans le groupe B.

«Je suis consciente des erreurs et des points positifs, donc je continue à travailler là-dessus. »

Maltais, qui a participé à trois occasions aux Jeux olympiques, aurait pu ressentir un grand stress avant cette grande première en longue piste, mais son bagage d’expérience a su l’aider à gérer ses émotions pour faire ressortir le meilleur d’elle-même.

«Je me sentais super bien avant ma course. J'avais une bonne nervosité habituelle qui me faisait sentir prête pour ma course.»

L’athlète originaire de Saguenay pourra compter sur une deuxième occasion de faire ses preuves, puisqu’elle sera sur la ligne de départ de cette même épreuve la fin de semaine prochaine à la Coupe du monde d’Heerenveen, aux Pays-Bas.

Gélinas-Beaulieu huitième

Une perte d’équilibre au départ de la course et une lame qui a piqué dans la glace au premier virage n’ont pas empêché Antoine Gélinas-Beaulieu de se classer huitième du 1500 m dans le groupe A.

Très confiant après avoir terminé neuvième du 1000 m vendredi, il a encore une fois offert une belle performance et a fait un temps de 1 min 48,919 s.

«Je suis vraiment satisfait de ma huitième place et de mon évolution sur le circuit de la Coupe du monde. Je me prouve que je fais partie des meilleurs au monde et je continue à m'améliorer», a expliqué le Sherbrookois.