/travel/destinations
Navigation

En chalet dans de grands espaces près de Québec

Un des 16 chalets à louer cet hiver dans la réserve faunique de Portneuf.
Photo courtoisie, Steve Deschênes Un des 16 chalets à louer cet hiver dans la réserve faunique de Portneuf.

Coup d'oeil sur cet article

Vous cherchez un chalet à louer pour quelques jours cet hiver, dans un lieu vraiment paisible ? Peut-être trouverez-vous ce que vous cherchez dans la réserve faunique des Laurentides ou celle de Portneuf.

Les réserves fauniques du Québec étant surtout fréquentées pour la chasse et la pêche du printemps à l’automne, celles des Laurentides et de Portneuf sont les seules ouvertes cet hiver. En ces vastes territoires à explorer en skis de fond ou en raquettes règne une quiétude sauvage apaisante.

Le fameux camp Mercier

Dans la réserve faunique des Laurentides, au camp Mercier, les conditions de neige, favorisées par une altitude atteignant 700 mètres, sont exceptionnelles pour le ski de fond. La saison s’étire jusqu’en avril. Ça vous donne une idée.

Dans ce centre de ski de fond à moins d’une heure de Québec, il y a tout ce qu’il faut : casse-croûte, salle de fartage, relais chaleureux et pistes bien entretenues. On y loue de l’équipement, incluant des skis pour le pas de patin, ce qui permet d’en faire l’essai.

Au camp Mercier, les conditions de neige sont exceptionnelles pour le ski de fond.
Photo courtoisie, Steve Deschênes
Au camp Mercier, les conditions de neige sont exceptionnelles pour le ski de fond.

Le camp Mercier vaut aussi un séjour pour la raquette, le réseau de sentiers menant à de magnifiques points de vue. D’autres plaisirs d’hiver sont à la portée des villégiateurs. Une glissoire où on prête les chambres à air et une patinoire se trouvent près des chalets Lac-à-Noël et Devlin.

Portneuf

Méconnue et pourtant située à seulement une heure au nord-ouest de Québec, la réserve faunique de Portneuf se distingue par ses sentiers de ski de fond de niveau facile reliant tous les chalets. Pour la raquette, plusieurs sentiers sont accessibles à quelques pas. Certains conviennent pour une balade d’une heure, d’autres pour un après-midi.

Là aussi se trouvent une glissade sur tube et une patinoire. C’est au lac Travers.

Avec un peu de chance, peut-être pourrez-vous manger de la truite fraîche pour souper. Des services sont offerts pour la pêche sur glace. Pour une quarantaine de dollars par adulte, vous avez droit à cinq brimbales, et le personnel perce les trous. Ça ne coûte rien pour les enfants.

Un relais chauffé est à votre disposition. Tout y est pour une expérience agréable.


RÉSERVE FAUNIQUE DES LAURENTIDES

Sentiers de ski de fond : 70 km linéaires (50 km en pas classique, 20 km en pas de patin)

Sentiers de raquette : 33 km linéaires

RÉSERVE FAUNIQUE DE PORTNEUF

Sentiers de ski de fond : 50 km

Sentiers de raquette : 36 km

RÉSERVE FAUNIQUE DE PORTNEUF

Nuitée en chalet (jusqu’à 6 personnes) : de 112 $ à 313 $ (incluant l’accès aux sentiers)

www.sepaq.com

D’autres idées pour le week-end

LAURENTIDES : Une halte dans les Pays-d’en-Haut

L’exposition permanente décrit les valeureuses époques du ski au nord de Montréal.
Photo courtoisie, Anaëlle Victor-Demers
L’exposition permanente décrit les valeureuses époques du ski au nord de Montréal.

 

C’est grâce au Train du Nord, puis à l’invention de la remontée mécanique dans les années 1930 que les skieurs sont venus de plus en plus nombreux, d’où le développement d’hôtels et de stations de ski.

Lors d’une visite au Musée du ski des Laurentides, à Saint-Sauveur-des-Monts, on revit cette formidable épopée jusqu’à aujourd’hui.

museeduskideslaurentides.com