/entertainment/comedy
Navigation

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Sans controverse pour faire de l’ombre à leur gala cette année, les humoristes ont laissé libre cours à leur créativité et ça leur a réussi. Comment conclure autrement quand un numéro chanté vole la vedette?

Si l’humour de Louis-José Houde peut être le fait saillant à l’ADISQ depuis des années, pourquoi pas un peu de musique aux Olivier?

La trouvaille a fait mouche. Arnaud Soly et ses acolytes, parmi lesquels on ne trouvait rien de moins qu’une chorale, ont même mérité une ovation debout quand ils ont présenté les finalistes pour le spectacle du meilleur vendeur en chantant de vrais commentaires qui leur ont été adressés sur les réseaux sociaux.

Exemple : «Sti qu’est chaude Mariane OMG. Tu as des beau cheveu friser. Est clairement cokée.» Sautillant sur son siège, l’exubérante Mariana Mazza était morte de rire.

Ce n’est pas la seule présentation qui a égayé ce gala. Car s’il y a bien une heureuse formule que cette 20e édition des Olivier a su respecter, c’est celle de demander à des duos d’écrire des numéros exclusifs pour le Gala. C’est souvent là qu’on se bidonne le plus.

Retour au burlesque

Hier soir, la palme du duo le plus hilarant est allée à Dominic Paquet et Réal Béland. Dans la peau des maladroits Raymond Chabot et Grant Thornton, incapables d’utiliser un écran tactile pour expliquer leurs principes comptables, ils nous ont offert une savoureuse démonstration de burlesque qui sentait bon la nostalgie de ce genre humoristique dont on s’ennuie parfois.

Une autre bonne note pour le toujours solide Fabien Cloutier et sa comparse – et découverte de l’année – Maude Landry, qui ont critiqué des extraits de spectacles en lice pour l’Olivier de l’auteur de l’année, le tout agrémenté d’un clin d’œil bienvenu au sort du français en Ontario.

Bon flash aussi de Simon Gouache qui a embarré dans sa loge Korine Côté, sa partenaire de présentation enceinte jusqu’aux oreilles. Il a prétexté qu’elle était en route pour l’hôpital, mais quand la victime est finalement apparue sur scène, il a été contraint de reconnaître qu’après douze ans de carrière, il cherchait à avoir toute la visibilité pour lui tout seul.

Un peu plus baveux, svp!

À l’animation, le duo Pierre Hébert et Philippe Laprise a été bon, sans pour autant marquer les esprits. Leur numéro d’ouverture était amusant, mais il manquait de mordant.

On les aurait préférés un peu plus baveux. Ils en sont capables. Ils l’ont démontré quand ils se sont payé la tête de Maxim Martin, qui a révélé cette année qu’il avait un fils secret.

Ont alors défilé sur scène des enfants qu’il aurait faits partout au Québec. C’était inscrit sur leur chandail : «Val d’Or», «Amos», «Dans un char». Grinçant à souhait.

Les belles déclarations de la soirée

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Mon psoriasis a quadruplé. Je viens de gagner trois Olivier. Ma blonde ne voudra même pas coucher avec moi.»

– François Bellefeuille

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Honnêtement, les trophées, ça ne veut rien dire. Le plus important, c’est le public, c’est lui qui choisit vraiment.»

– Rosalie Vaillancourt

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

«Merci, Martin Matte, d’avoir arrêté ton esti de show [Les Beaux Malaises]. T’as gagné plus de trophées que t’as écrit d’épisodes.»

– Martin Petit

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

«Quand j’ai fait Le point G, la critique avait dit “l’émancipation de la femme par l’humour”.»

– Lise Dion

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

«Moi dans’ vie, j’suis drôle en tabarnak. C’est pour ça que j’ai parti un podcast.»

– Mike Ward

Gala Les Olivier: chantez-nous l’humour!
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Ce numéro [Le Crossfit] a changé ma vie.»

– Simon Gouache