/finance/news
Navigation

Financer l’achat d’une propriété avec une balance de vente

Financer l’achat d’une propriété avec une balance de vente
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Une balance de prix de vente est conclue lorsque le vendeur d’un immeuble finance en partie son acheteur. S’agit-il d’une bonne stratégie de financement ?

Également appelé solde de prix de vente, ce prêt correspond au solde entre le prix demandé par le vendeur et la liquidité dont l’acheteur dispose pour acquérir le bâtiment. Cette somme sert généralement à financer une partie de la mise de fonds requise à l’achat de l’immeuble. En échange, l’acheteur verse des intérêts au vendeur, en fonction du terme de remboursement établi. L’entente est normalement conclue devant un notaire et protégée par une hypothèque.

Si vous êtes acheteur, la balance de vente pourrait vous offrir plusieurs avantages. Vous pourriez notamment acheter l’immeuble, tout en versant une plus petite mise de fonds que dans le cas d’un financement avec la banque exclusivement. Cet argent pourrait être réinvesti ailleurs. De plus, les conditions d’un tel prêt sont généralement flexibles et avantageuses. Vous pouvez convenir avec le vendeur d’un terme de remboursement (par exemple 10 ans) et négocier un taux d’intérêt guère plus élevé que celui accordé par votre banque. On parle d’un taux se situant entre 3 % et 6 %.

Une maison ou un plus gros immeuble ?

La balance de vente sera plus difficile à réaliser sur une maison que sur un plus gros immeuble à plusieurs logements. Si votre objectif est d’acquérir une maison dont le prix est supérieur à la somme de vos liquidités et du prêt hypothécaire accordé par votre banque, une telle stratégie de financement risque de vous faire atteindre un seuil d’endettement que vous trouverez financièrement inconfortable.

Toutefois, si votre objectif est d’acquérir un immeuble à revenus, cette technique de financement peut très bien s’inscrire dans une perspective de rentabilité. Plus les revenus de l’immeuble sont importants, plus la balance du prix de vente devient avantageuse. La seule condition : l’immeuble en question doit être rentable. En fait, moins vous versez de votre propre argent à l’achat d’un immeuble à revenus, plus cela devient intéressant d’un point de vue financier.

Une balance de vente peut être une bonne option, à condition qu’elle vous évite d’amorcer ou d’accentuer une spirale d’endettement.

CONSEILS

  • Il est important de vous assurer que votre banque accepte les prêts hypothécaires impliquant une balance du prix de vente. En ce sens, il serait avantageux de faire affaire avec un courtier hypothécaire qui travaille avec plusieurs banques.
  • La meilleure manière de savoir si une balance de vente est possible, c’est de le demander au vendeur. Le pire qu’il peut vous arriver, c’est de vous faire dire « non ». 
  • Si vous êtes le vendeur, la balance de vente vous permettra de percevoir de l’intérêt sur un immeuble déjà vendu, en plus d’étaler (donc de retarder) l’imposition de votre gain en capital. Assurez-vous toutefois de vous protéger en contractant une hypothèque sur l’immeuble. S’il devait survenir un problème de paiement avec votre acheteur, vous auriez ainsi la possibilité de reprendre votre immeuble.