/news
Navigation

Des montagnes de sel dans le port de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Ça fourmillait d’activité dans le port de Montréal, ce mardi, alors que des cargaisons de sel venaient d’être déchargées sur la terre ferme depuis d’imposants bateaux de livraison. 

Ouvriers et machinerie s’attelaient à tâche, tel qu’on pouvait le constater à bord de l’hélicoptère TVA Nouvelles. 

KARIANE BOURASSA/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

 

Chaque année, près de 500 000 tonnes métriques de sel de déglaçage transitent par le port. La Ville de Montréal en prend, à elle seule, près de 200 000 tonnes. La balance sert à approvisionner le ministère des Transports du Québec ainsi que des municipalités autour de la métropole. 

KARIANE BOURASSA/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

 

La matière première provient de différentes mines en Amérique du Nord, situées notamment aux îles de la Madeleine, ou près des Grands Lacs. 

KARIANE BOURASSA/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

 

Le budget de sel de déglaçage s’élève à 18,5 millions $ selon les estimations de la Ville de Montréal, pour cette année. Une somme revue à la hausse par rapport à 2017 en raison d’une grève qui a sévi pendant quelque trois mois dans la plus grande mine de sel au monde, située en Ontario. 

KARIANE BOURASSA/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

 

Le budget de déneigement pour cet hiver a pour sa part été établi à 166 millions, indiquait le porte-parole de la Ville Philippe Sabourin.