/news/currentevents
Navigation

Prison à vie pour une commande d’un ami

Il a tué une femme à la demande d’un de ses proches

Christine MacNeil, victime
Photo tirée de Facebook Christine MacNeil, victime

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Un homme qui a tué une femme à la demande de son ex-conjoint a été condamné à la prison à vie mardi.

Blake Dooley, 56 ans, a abattu Christine MacNeil d’une balle à la poitrine dans une chambre d’hôtel de Gatineau le 19 octobre 2015.

La femme de 25 ans avait rompu avec son ancien ami de cœur, Emilio Spezzano, quelques semaines auparavant. Elle avait recommencé des activités d’escorte.

L’accusé s’est alors fait passer pour un client à la demande de Spezzano et a donné rendez-vous à la victime dans une chambre de l’hôtel Four Points.

Long procès

Christine MacNeil a été tuée quelques minutes après que l’homme soit entré dans la pièce.

Au terme d’un procès de plusieurs jours cet automne, le jury a reconnu Blake Dooley coupable de meurtre prémédité.

Sa sentence automatique de prison à vie sans possibilité de libération avant 25 ans a été officialisée mardi au palais de justice de Gatineau.

« Je vais me taire », a dit l’accusé qui était appelé à prendre la parole avant le prononcé de la sentence.

En plus de la sentence d’emprisonnement à vie, le tribunal a également demandé un échantillon d’ADN et a ordonné à l’accusé une interdiction à vie de posséder des armes à feu.

Une telle interdiction avait été ordonnée à Blake Dooley en 1997, ce qui ne l’a pas empêché de s’en procurer une pour abattre la jeune femme de 25 ans.

L’accusé avait de plus été arrêté en possession d’une arme à feu en 2012 et avait purgé une sentence de 27 mois pour ce délit. Il est donc sorti de prison quelques mois à peine avant le crime, qui le gardera derrière les barreaux au moins jusqu’à l’âge de 81 ans.

Soulagement

La sentence a soulagé les proches de la jeune victime, qui n’en ont toutefois pas terminé avec le processus judiciaire. Ils n’ont cependant pas voulu émettre de commentaires.

Celui qui aurait commandé le meurtre, Emilio Spezzano, subira quant à lui un procès l’an prochain. L’homme est aussi accusé de meurtre prémédité.

Il subissait au départ un procès commun avec Blake Dooley, mais le processus a avorté en octobre dernier.