/news/education
Navigation

Le Cégep de Sainte-Foy freine les relations intimes

D’autres cégeps emboîtent aussi le pas

Coup d'oeil sur cet article

Les relations intimes entre des étudiants et des membres du personnel seront proscrites au cégep de Sainte-Foy à partir de l’automne prochain.

L’établissement a dévoilé mardi sa politique sur les violences à caractère sexuel, qui sera mise en application à partir du 1er août 2019.

Tous les cégeps et universités de la province doivent adopter une telle politique d’ici le 1er janvier, en vertu de la loi visant à combattre les violences sexuelles adoptée par le gouvernement Couillard l’an dernier.

Ce document prévoit des formations obligatoires, un mécanisme de plaintes détaillé et des sanctions. Au cégep de Sainte-Foy, un guichet unique sera mis en place pour offrir des services et traiter les plaintes et les signalements.

Code de conduite

La politique doit aussi inclure un code de conduite pour encadrer les relations intimes entre étudiants et membres du personnel.

Toujours au cégep de Sainte-Foy, ceux qui exercent « une fonction pédagogique, d’autorité ou d’influence » auprès des étudiants ne devront pas établir de relations intimes avec eux, peut-on lire.

Une telle relation développée antérieurement ou pendant l’exercice d’une telle fonction devra être déclarée. « Chaque situation sera alors examinée afin que des mesures appropriées soient prises », indique-t-on.

Il n’a toutefois pas été possible d’en savoir davantage à ce sujet mardi.

D’autres cégeps emboîtent le pas

Le Cégep de Sainte-Foy n’est pas le seul à opter pour cette interdiction. Le Cégep Édouard-Montpetit à Longueuil prévoit aussi d’interdire les relations intimes entre étudiants et membres du personnel.

Au cégep Garneau, la politique sur les violences sexuelles n’a pas encore été adoptée, mais la version qui a été soumise à une consultation interne prévoit aussi des mesures semblables.

Au cégep Limoilou, l’adoption d’une telle politique a été reportée au début de l’année prochaine.

De son côté, l’Université Laval a aussi décidé d’interdire les relations intimes entre ses professeurs et leurs étudiants. Des mesures d’accommodement pourraient être mises en place au besoin.