/sacchips/mishmash
Navigation

Un YouTubeur anglophone critique sévèrement le bilinguisme canadien

Un YouTubeur anglophone critique sévèrement le bilinguisme canadien

Coup d'oeil sur cet article

Ce texte marque la première entrée du «Centre d’observation du Québec-Bashing», présenté par Le sac de chips.

À la suite des nombreuses voix qui se sont élevées pour dénoncer le choix du gouvernement ontarien de Doug Ford de couper massivement dans les ressources pour les francophones de sa province, une autre voix a jugé qu’on avait absolument besoin de l’entendre remettre les pendules à l’heure.

Celle d’un vlogueur britanno-colombien.

J.J. McCullough qui, sur son site web, se décrit comme quelqu’un avec «plusieurs talents intéressants» avait semé la controverse l’an dernier lorsqu’il avait affirmé dans une chronique publiée dans le Washington Post que le Québec était un lieu intrinsèquement violent.

Son texte avait été dénoncé jusqu’à l’Assemblée nationale et avait fait en sorte que ce «chroniqueur» était désormais connu dans la Belle province.

Le 8 décembre dernier, J.J. McCullough a récidivé avec la vidéo «Bilingualism in Canada is a SCAM» publiée sur sa chaîne YouTube.

Vous avez probablement déduit qu’il ne s’attaque pas aux gens de langue anglaise.

Le soliloque de quatorze interminables minutes débute par J.J. qui demande à son public loyal ce qu’il pense de sa nouvelle couleur de cheveux.

Il explique ensuite de la façon la plus sommaire possible la crise qui secoue présentement la communauté francophone ontarienne. Il prend aussi la peine de préciser que lorsque l’action d’un politicien est controversée, c’est soit parce qu’elle affecte un très grand nombre de gens ordinaires, ou un très petit nombre de gens très puissants et «il n’existe aucun groupe plus puissant que les Canadiens français» (ses mots, pas les nôtres).

Ensuite, il sort le bon vieil argument des chiffres. Il démontre qu’il y a plus d’unilingues anglophones au Canada que d’unilingues francophones et de bilingues combinés, ce qui veut dire que les deux langues ne devraient pas officiellement avoir la même valeur.

Il donne ensuite une courte leçon d’histoire où il nous rappelle que le Canada avait été obligé d’adopter deux langues officielles malgré la discordance entre le nombre de francos et le nombre d’Anglos parce que les «Canadiens français étaient pauvres et sous éduqués, donc pour qu’ils puissent participer à la vie publique c’était important qu’ils aient des services dans leur langue.»

Eh monsieur.

Pour aucune raison, il juge important de montrer le livre «Nègres blancs d’Amérique» de Pierre Vallières, en prenant soin d’embrouiller le mot qui commence en N.

 

J.J. procède par la suite à nous expliquer comment le bilinguisme a mené à la montée d’une élite linguistique francophone qui possède une valeur disproportionnée du pouvoir.

Encore une fois avec des chiffres, M McCullough tente d’expliquer que les anglophones vivent beaucoup de discrimination étant donné que 43% des postes au gouvernement fédéral nécessitent une maîtrise des deux langues officielles, malgré que seulement 18% des Canadiens se considèrent bilingues.

Le Youtubeur termine son propos en dénonçant le mythe des deux peuples fondateurs, disant que ça a peut-être été vrai à un moment donné, mais que le Canada est beaucoup plus grand maintenant avec une grande partie qui n’a jamais été touchée par le colonialisme français.

Il accuse les Canadiens français (surtout les Québécois) d’essayer de maintenir ce mythe avec de la propagande dans le but de pouvoir continuer à discriminer la majorité unilingue anglophone.

Bon...

Nous vous invitons à écouter la vidéo par vous-mêmes si vous avez les reins solides, mais nous comprenons aussi si vous n’avez pas le goût.

Bonne fin de journée.