/news/health
Navigation

La grippe frappe, des urgences déjà débordées

Hôpital Cité de la Santé
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de cas de grippe ont été rapportés dans les dernières semaines, une donnée préoccupante au moment où les urgences de plusieurs hôpitaux sont déjà débordées. 

Cette «saison épidémique» commence rapidement, aux dire de l’épidémiologiste Gaston De Serres, de l’Institut national de santé publique. 

«Si on regarde dans la dernière semaine, au niveau des laboratoires des hôpitaux, on a identifié environ 400 cas, donc c’est presque le double que ce qu’on avait l’an dernier à la mêmepériode», rapporte-t-il. 

Par ailleurs, le pic de l’épidémie, prévu en décembre et en janvier, tout de suite après la période des Fêtes, met une pression énorme sur le réseau hospitalier. 

«Au Québec, nos urgences sont toujours débordées, mais avec la grippe, ça risque d’empirer», confirme le Dr Greg Clark, chef associé de l’urgence au CUSM. 

Ce dernier en profite pour rappeler à ceux qui sont tentés de se rendre à l’urgence pour se faire soigner qu’il peut être risqué de le faire si leur état ne le nécessite pas. 

«Un jeune en santé avec la grippe doit rester à la maison pendant une semaine, son état va s’améliorer», explique le Dr Clark. Sinon, «nos autres clients, vulnérables, cancéreux, maladiespulmonaires, greffés, eux sont à risque de problèmes avec la grippe, ils peuvent même en mourir», alerte-t-il. 

Les résidents des zones métropolitaines sont invités à visiter le CUSM.ca pour consulter la liste des cliniques réseau de Montréal et des environs.