/investigations/truth
Navigation

La CAQ n’a pas le monopole du portefeuille

François Legault
Photo d'archives, Simon Clark François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

François Legault s’est entretenu pour sa revue de l’année avec nos collègues du Bureau parlementaire. Il a affirmé avoir « été le seul à parler du portefeuille des Québécois » pendant la campagne électorale.

Les faits

Si M. Legault a utilisé ad nauseam l’expression « portefeuille des Québécois » durant la campagne électorale, la Coalition avenir Québec n’est pas le seul parti qui a proposé des baisses du fardeau fiscal aux électeurs. Les trois autres partis siégeant à l’Assemblée nationale ont eux aussi promis aux Québécois d’en remettre dans leurs poches.

Par exemple, chez Québec solidaire, on promettait de réduire l’impôt des familles de la classe moyenne tout en faisant payer davantage les personnes à haut revenu.

Au Parti québécois, on a soutenu vouloir s’attaquer à la « taxe de bienvenue », c’est-à-dire les droits de mutation immobilière, en bonifiant le crédit d’impôt pour obtenir un remboursement jusqu’à 2000 $ pour les premiers acheteurs.

Le Parti libéral du Québec a également promis, entre autres, de faciliter la vie des familles en offrant un soutien financier variant de 300 $ à 150 $ par enfant pour toutes les familles du Québec.

Pendant qu’ils étaient au pouvoir, les troupes libérales ont aussi annoncé une baisse du fardeau fiscal pouvant dépasser 1000 $ pour certaines familles. L’actuel ministre caquiste François Bonnardel avait même tenu un point de presse pour féliciter cette décision libérale.

Le portefeuille des Québécois semble donc être l’affaire de tous !