/opinion/blogs/columnists
Navigation

Dites-moi ce qui vous plaît

Coup d'oeil sur cet article

Comme C. Perron, G. Tremblay, Hélène D., C. d’Amours et Lucie P., il y a quelque temps dans cette chronique, Carl. L. se demande si l’on doit dire « ce qui se passe » ou « ce qu’il se passe ». Avec les verbes se passer, arriver, advenir et quelques autres, dont convenir, prendre ou rester, les deux formes, « ce qui » ou « ce qu’il », sont correctes. Ex. : Hélène se demande ce qu’il se passe (ou ce qui se passe). Elle sait cependant ce qu’il lui reste (ou ce qui lui reste) à faire. Cependant, avec un verbe strictement impersonnel comme falloir, on emploie toujours « ce qu’il » : elle sait ce qu’il lui faut. Le verbe plaire est exigeant. Dans sa forme personnelle, il veut être précédé de « ce qui ». Ex. : Dites-moi ce qui vous plaît (vous savez ce qui vous plaît). Mais la tournure impersonnelle exige « ce qu’il ». Ex. : Dites-moi ce qu’il vous plaît (de me dire)... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.