/24m/city
Navigation

LESPACEMAKER: un atelier collectif en construction dans le Centre-Sud

LESPACEMAKER: un atelier collectif en construction dans le Centre-Sud
Photo 24 Heures, Camille Dauphinais-Pelletier

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | L’équipe de l’entreprise d’économie sociale LESPACEMAKER s’affaire depuis octobre à transformer un ancien garage du Centre-Sud en atelier collectif, dans lequel ses membres pourront travailler le bois, le métal ou encore faire des projets de couture, d’électronique ou de sérigraphie.

Dès l’ouverture officielle, prévue en février, il sera possible de devenir membre de LESPACEMAKER moyennant un frais mensuel, ce qui donnera accès à l’équipement de travail. Des ateliers de réparation de vélo et un laboratoire de cuisine seront ouverts à la population générale, et des artisans pourront louer de petits espaces privés.

Des formations payables à l’unité commencent déjà à être organisées par l’équipe; c’est notamment le cas de l’atelier de confection de terrariums, qui se tient ce lundi soir à 19 h.

Mais d’abord, l’équipe doit finir de rénover les 15 000 pieds carrés de locaux situés à côté de la station de métro Préfontaine. «En ce moment, tout est à faire. On a des comités de créés pour les différents domaines, des corvées ont déjà eu lieu; on construit ce qui sera la maison des artisans et un lieu d’apprentissage. Il y a 1000 façons de s’impliquer, les gens ici sont vraiment accueillants», explique Arno Robin, cofondateur de l’entreprise.

Inspiré des États-Unis

La structure de LESPACEMAKER est inspirée de l’Artisan’s Asylum, créé en 2010 près de Boston aux États-Unis. «Ils ont prouvé que ça marche, que leur modèle opérationnel fonctionne», souligne M. Robin.

C’est entre autres en faisant des liens avec ce projet que l’équipe a réussi à aller chercher des investissements du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole, de PME MTL Centre-ville et du Réseau d’investissement social du Québec.

Les membres ont aussi des talents pour l’organisation d’activités de financement: une soirée organisée récemment leur a permis d’amasser 17 000$ en une soirée.

Expansion

Les ateliers qui sont en train d’être mis en place par les différents comités de travail représentent la première phase du projet, qui pourrait prendre de l’expansion dans les années à venir.

De grandes parties du bâtiment restent vacantes, notamment des garages où un éventuel atelier de mécanique automobile pourrait voir le jour, ou encore des serres.

Pour en savoir plus ou s’impliquer dans le projet: www.lespacemaker.com