/sports/fighting
Navigation

Un choc Germain-Claggett au Casino de Montréal

Un choc Germain-Claggett au Casino de Montréal
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Mathieu Germain aura une opportunité qu’il attend depuis le début de sa carrière, le 26 janvier, au Casino de Montréal. Il fera les frais de la finale de la soirée alors qu’il croisera le fer avec l’Albertain Steve Claggett.

Claggett (27-5-1, 17 K.-O.) est connu pour être celui qui a infligé la première défaite en carrière à Yves Ulysse fils. C’est aussi lui qui a décliné une offre de Camille Estephan pour une revanche avec Ulysse fils qui aurait eu lieu samedi dernier au Madison Square Garden.

« J’ai hésité avant de reprendre le téléphone pour contacter le clan Claggett en raison de ce qui est survenu avec Junior Ulysse, a raconté Camille Estephan au sujet des négociations. Puis, j’ai décidé de passer par-dessus pour le bien de la carrière de Mathieu qui voulait sa chance.

« C’est un gros défi et ce n’est pas un combat gagné d’avance. Claggett vient de battre un jeune espoir, Petros Ananyan, à Toronto. En gagnant ce duel, Mathieu se place les pieds pour des combats aux États-Unis par la suite. »

Sur le plan sportif, c’est un choc de styles. D’un côté, Germain est un boxeur qui mise sur sa technique pour gagner des rounds, alors que Claggett est un bagarreur qui fonce sur son adversaire de la première à la dernière cloche.

« Je vais l’amener à l’école, a souligné Germain. Après notre combat, il va devoir revoir plusieurs séquences tellement qu’il n’aura rien compris ce qui lui sera arrivé.

« Je sais que je vais composer avec un petit ring, mais ça me permettra de démontrer que j’ai un bon QI de boxe. Je suis aussi capable de rester face à mon adversaire et d’échanger de façon intelligente. »

Combat important d’Akhmedov

Depuis son arrivée à Montréal, Sadriddin Akhmedov (6-0, 6 K.-O.) détruit tout sur son passage. Le 26 janvier, il aura l’occasion de grimper une marche de plus alors qu’il tentera de mettre la main sur la ceinture mondiale WBC junior contre un adversaire qui n’est pas encore confirmé.

« Pour un tel duel, ça dépend de l’âge, du nombre de rounds qu’il est capable de faire, de sa fiche et de son parcours amateur, a indiqué Estephan. Il doit être reconnu comme une future étoile de la boxe.

« C’est sûr qu’il faut vendre notre salade à l’organisme de sanction. Sadriddin a 20 ans et on voulait qu’il devienne le premier Kazakh à devenir champion avant l’âge de 21 ans. »

Arslanbek Makhmudov, Clovis Drolet, Vincent Thibault, Kim Clavel, Raphaël Courchesne, François Pratte, Lexson Mathieu et Kaemy Savoie seront aussi en action lors de cette soirée.