/weekend
Navigation

Les dix pièces à succès de 2018

<i>L’idiot</i>
Photo courtoisie, Yves Renaud L’idiot

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les nombreuses pièces de théâtre qui ont pris l’affiche en 2018 dans la métropole, plusieurs d’entre elles ont su séduire les spectateurs. Portées par l’humour, le drame ou bien la réflexion, certaines sont parvenues à nous éblouir plus que d’autres. Voici notre palmarès des dix pièces, où les auteurs, les acteurs ou bien les metteurs en scène ont réussi à se démarquer.

1. L’idiot

Les spectateurs du TNM, ont très certainement été séduits par la pièce, L’idiot, tirée de l’œuvre du dramaturge russe, Fiodor Dostoïevski qui a pris l’affiche en mars dernier. C’est la tête d’affiche Renaud Lacelle-Bourdon qui interprétait le prince Mychkine, doté d’une très grande bonté qui, par sa performance exceptionnelle a réussi à faire briller son personnage. Mise en scène par Catherine Vidal, celle-ci a permis d’intégrer une touche de modernité tout en respectant cette magnifique histoire où la complexité de l’être humain y est soulevée. Gentillesse et naïveté aussi bien que méchanceté et jeu de pouvoir s’entrecroisent. Parmi les autres bonnes performances figurent celles d’Evelyne Brochu, Henri Chassé, Macha Limonchik, Paul Savoie et Rebecca Vachon.

2. Impromptu

<i>Impromptu</i>
Photo courtoisie, François Laplante Delagrave
Impromptu

Dans un tout autre registre, le Théâtre du Rideau Vert a fait vivre à ses spectateurs, au printemps dernier, la belle époque sur un ton débordant d’humour enrobé par la romance. On a particulièrement apprécié les personnages colorés dont l’écrivaine George Sand qui multiplie les aventures amoureuses. Celle-ci était invitée à la maison de campagne d’une duchesse avec nul autre qu’Alfred de Musset, Frédéric Chopin et Eugène Delacroix. La belle brochette d’acteurs, Myriam LeBlanc, Maxim Gaudette, Émilie Bibeau, Pierre-François Legendre, Mathieu Lorain Dignard, David Savard et Sonia Vachon ont tous contribué à ce que la magie opère. Une belle occasion de découvrir le Jet set des années 1800.

3. Les Choristes

<i>Les Choristes</i>
Photo courtoisie
Les Choristes

L’adaptation du film, Les Choristes, sur les planches, sous la direction de Serge Denoncourt a été une des réussites marquantes de l’année. Présentée en mai dernier au Monument-National en grande première en Amérique du Nord, elle raconte l’histoire de Clément Mathieu, musicien sans emploi, qui accepte un poste dans un internat pour jeunes garçons en difficulté, au début des années 50. Ce théâtre musical s’est principalement fait remarquer par les quinze petits garçons, issus des Petits Chanteurs du Mont-Royal ainsi que des Petits Chanteurs de Laval qui ont réussi à faire craquer les spectateurs.

4. Pierre, Jean, Jacques

<i>Pierre, Jean, Jacques</i>
Photo courtoisie, David Ospina
Pierre, Jean, Jacques

La saison estivale a été marquée par l’excellente pièce contemporaine, Pierre, Jean, Jacques qui transportait les spectateurs du Théâtre du Vieux-Terrebonne dans l’univers déjanté de Ray et Michael Cooney. Mettant en vedette Benoît Brière, Martin Drainville et Luc Guérin, ce célèbre trio était entouré notamment par Hugo Giroux, Stéphane Jacques et Évelyne Rompré sous la direction du metteur en scène Alain Zouvi. La belle brochette de comédiens a réussi à créer un suspense humoristique entourant le processus d’adoption d’un enfant par un couple. Outre le talent des acteurs, c’est l’humour vaudevillesque au rythme effréné, dont les quiproquos se succédaient, qui a principalement séduit les spectateurs.

5. Pierre et Marie... et le Démon

<i>Pierre et Marie… et le démon</i>
Photo courtoisie
Pierre et Marie… et le démon

En s’éloignant en périphérie de Montréal, c’est la pièce de Michel Marc Bouchard, Pierre et Marie... et le démon qui s’est mérité nos éloges. Extrêmement bien rendue par les comédiens, Sophie Bourgeois, Roger La Rue et Marc St-Martin sur les planches du Théâtre Sainte-Adèle dans les Laurentides, la pièce actualisée au goût du jour par l’auteur, qui, soit dit en passant, est l’un des auteurs québécois les plus joués à travers le monde comptait une belle dose d’humour où se juxtaposait une véritable réflexion. Mise en scène par Philippe Lambert, l’histoire qui repose sur un couple qui vit une liaison à trois, le temps d’un soir, est des plus actuelles.

6. Edmond

<i>Edmond</i>
Photo courtoisie
Edmond

Mise en scène par Serge Denoncourt la pièce d’Alexis Michalik, Edmond a pris l’affiche en juillet à Montréal en grande première en Amérique du Nord deux ans après sa création à Paris. Déjà l’imposante distribution vêtue de magnifiques costumes en faisait une pièce haute en couleur. Mais au-delà de cela, l’histoire de la création de la mythique pièce, Cyrano de Bergerac, méritait d’être racontée. C’était une belle occasion de voir l’envers du décor.

7. Les fées ont soif

<i>Les fées ont soif</i>
Photo courtoisie
Les fées ont soif

Le Théâtre du Rideau Vert a eu l’excellente idée de revisiter la pièce de Denise Boucher qui avait fait scandale et fait réagir l’Église lors de sa création en 1978. Les trois fées sur scène, Marie, Madeleine et la Statue qui symbolisent la mère, la putain et la Sainte Vierge ont été brillamment interprétées par Bénédicte Décary, Caroline Lavigne et Pascale Montreuil. Même si les contextes ont beaucoup évolué, 40 ans plus tard, la pièce méritait d’être reprise ne serait-ce que pour constater le chemin parcouru.


♦ À ceux qui l’ont manquée, la pièce sera à nouveau présentée en janvier 2019 à la Salle Pierre-Mercure.

 

8. Candide ou l’optimiste

<i>Candide ou l’optimiste</i>
Photo courtoisie, Yves Renaud
Candide ou l’optimiste

Le TNM a fait les choses en grand en début d’automne en présentant une adaptation du conte philosophique de Voltaire. Mise en scène par Alice Ronfard, cette pièce s’est démarquée par le talent des acteurs et la scénographie qui nous transportait ingénieusement dans un univers contemporain. Certaines belles réflexions ont été soulevées dont celle de cultiver son jardin intérieur pour parvenir au bonheur. Certes la grandiose performance d’Emmanuel Schwartz, ainsi que celle de Patrice Coquereau, Valérie Blais et Benoît Drouin-Germain ont contribué au succès de cette production.

9. Bilan

<i>Bilan</i>
Photo courtoisie, Yves Renaud
Bilan

L’excellente pièce de Marcel Dubé qui a été reprise au TNM en cette fin d’année s’est aussi démarquée par sa nouvelle mouture. Les deux têtes d’affiche, Guy Jodoin et Sylvie Léonard, ont séduit les spectateurs dans les rôles du couple William et Margot Larose qui verra sa famille s’effriter. C’est particulièrement les performances d’acteurs qui en ont fait une pièce d’exception dans cette histoire de pouvoir et d’artifice.

10. 2018 Revue et corrigée

<i>2018 Revue et corrigée</i>
Photo courtoisie
2018 Revue et corrigée

Comme à chaque année, la Revue théâtrale du Rideau Vert a été un véritable coup d’éclat. Pour cette 14e édition, les cinq comédiens au talent exceptionnel d’imitateurs sont parvenus à mettre en lumière, par le biais de nombreux tableaux, projections et chansons, les faits les plus marquants de l’année 2018 où la politique était à l’honneur. Utilisant un humour respectueux, les quatre vétérans, Suzanne Champagne, Martin Héroux, Benoît Paquette et Marc St-Martin ont accueilli une nouvelle recrue, Joëlle Lanctôt, qui a extrêmement bien tiré son épingle du jeu en imitant notamment Céline Dion et Sonia Benezra. Les parodies de Justin Trudeau, Donald Trump, Pauline Marois et Hubert Lenoir ont été remarquées. Outre les belles performances d’imitateurs, la qualité des textes mérite d’être soulignée. Une belle façon de boucler l’année.


 2018 Revue et corrigée est toujours à l’affiche, et ce, jusqu’au 5 janvier 2019.