/news/health
Navigation

La grippe frappe fort chez les enfants cet hiver

Coup d'oeil sur cet article

Les enfants sont gravement touchés par le virus de la grippe cet hiver, ce qui cause notamment un engorgement monstre à l’hôpital Sainte-Justine de Montréal.

« Nous sommes inondés de patients au triage, à coups de 20 à l’heure [...] L’hôpital est complètement rempli. Tous les jours, on se bat pour trouver des lits pour hospitaliser des enfants malades », lance le Dr Antonio D’Angelo, chef médical à l’urgence de l’hôpital Sainte-Justine.

Mercredi, l’établissement affichait un taux d’occupation de 175 % à l’urgence, soit le pire au Québec. L’hôpital est « dans le rouge » depuis le 21 décembre, voyant plus de 300 patients chaque jour. Une situation difficile, voire dangereuse, plaide le médecin.

« On fonctionne très bien à 230 patients et moins », fait-il valoir. Telle qu’annoncée par les médecins, la saison de la grippe frappe de plein fouet le temps des Fêtes. Dans son plus récent bulletin Flash Grippe, le ministère de la Santé et des Services sociaux soulève que le nombre de patients hospitalisés pour une grippe ou pour une pneumonie dépasse celui des deux dernières années.

Pour sa part, l’Agence de la santé publique du Canada note que « le taux d’hospitalisation estimé le plus élevé est parmi les enfants de moins de 5 ans ». 

Dans son dernier bulletin, elle relève, au pays, près de 300 hospitalisations chez les enfants, ce qui est trois fois plus qu’à pareille date l’an dernier.

Cette saison, le sous-type de virus de l’influenza en circulation est le H1N1 et celui-ci affecte plus durement les jeunes enfants, selon le Dr D’Angelo.

« Les enfants, cette année, sont encore plus malades avec la grippe et d’autres conditions respiratoires. Depuis novembre, nous sommes vraiment inondés avec des cas respiratoires », dit-il.

Manque de ressources

Le médecin croit aussi que si l’urgence déborde autant, c’est parce qu’il manque de ressources pour les familles pendant la période des Fêtes.

Heures réduites dans les cliniques, médecins et pédiatres en vacances, les parents n’ont pas d’autre choix que de se rendre à l’urgence.

« Mais ce n’est pas notre mandat de voir des patients sans rendez-vous », poursuit le médecin-chef du CHU Sainte-Justine.

Il rappelle qu’un enfant atteint de la grippe doit être hospitalisé seulement s’il n’arrive plus à s’hydrater.

« En soi, la fièvre n’est pas dangereuse », dit-il, ajoutant qu’il est normal qu’un enfant soit fiévreux de trois à quatre jours s’il est malade. Cependant, tant qu’il arrive à bien s’hydrater, il n’a pas nécessairement besoin de voir un médecin.