/sports/hockey/canadien
Navigation

Karl Alzner: nouveau «look», même sourire

Le défenseur Karl Alzner a pris part à un premier entraînement jeudi avec le CH depuis son rappel du Rocket de Laval.
Photo Pierre-Paul Poulin Le défenseur Karl Alzner a pris part à un premier entraînement jeudi avec le CH depuis son rappel du Rocket de Laval.

Coup d'oeil sur cet article

Karl Alzner était de retour dans le vestiaire du Canadien après avoir passé près d’un mois dans celui du Rocket de Laval. Rappelé en raison de la blessure à David Schlemko, le défenseur avait ajouté une barbe rousse, similaire à celle de Jordie Benn, à son look.

Mais il affichait toujours le même sourire. En fait, Alzner a affirmé que malgré ces 10 matchs dans la Ligue américaine, il ne l’a jamais perdu.

« Ça fait partie de mon ADN, a souligné l’athlète de 30 ans. C’est certain que j’ai pensé à tous les scénarios. Il y a des hauts et des bas, mais dans mon cas, les bas ne durent jamais très longtemps. »

De plus, les bas ont été moins bas que ce qu’il anticipait lorsque le directeur général Marc Bergevin et l’entraîneur Claude Julien lui ont annoncé la nouvelle de sa rétrogradation à Laval, le 27 novembre, 24 heures après avoir soumis son nom au ballottage.

Peaufiner son jeu

« Je m’attendais à me retrouver dans quelque chose qui ressemblerait à Binghamton, mais finalement, j’ai découvert, à Laval, des installations dignes de la LNH », a raconté Alzner, dont la séquence de 622 rencontres dans la LNH a pris fin en début de saison.

En 10 matchs avec le Rocket, Alzner a marqué un but et récolté une passe. Deux points obtenus à ses deux premières parties. Si cette statistique semble mince, le vétéran a souligné avoir profité de ce passage dans les mineures pour parfaire certains aspects de son jeu.

« Le jeu se développe un peu plus lentement, alors tu peux foncer sur un joueur en craignant moins de te faire déborder. Dans la LNH, il arrive que l’adversaire trouve un moyen de te contourner. C’était amusant de pouvoir tenter d’écraser un rival chaque fois que j’étais sur la glace », a-t-il lancé dans un éclat de rire.

Un cadeau de Noël

En fait, Alzner était surtout heureux d’avoir pu disputer bon nombre de matchs et d’avoir obtenu plusieurs minutes de jeu. D’ailleurs, puisqu’il avait été envoyé sur la galerie de presse lors de 16 des 24 premiers duels du Canadien, il a accueilli ce rappel avec un peu de surprise.

« C’est un beau cadeau de Noël », a-t-il lancé.

Reste maintenant à savoir si Julien fera appel à ses services dans l’une des trois rencontres à l’affiche au cours des quatre prochains jours.

« On va voir ce qui va se passer. Avec la blessure de Schlemko, on était à six défenseurs. Pour un voyage de trois matchs en quatre jours, c’est important d’en avoir un septième. On verra en cours de route si on va l’utiliser ou pas », a indiqué l’entraîneur-chef du Canadien.


► Blessé à un genou depuis le match du 6 novembre, Joel Armia a pris part à un premier entraînement. Il portait un chandail le soustrayant aux contacts. Il ne devrait pas revenir au jeu au cours de ce voyage.