/world/america
Navigation

Salvador : moins de meurtres, mais toujours parmi les pays les plus violents

Salvador : moins de meurtres, mais toujours parmi les pays les plus violents
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Salvador est toujours parmi les pays en paix les plus violents au monde, malgré la poursuite de la décrue du nombre de meurtres, avec 3340 homicides en 2018, soit 15 % de moins qu’en 2017, mais encore un taux de 51 meurtres pour 100 000 habitants, selon les statistiques officielles publiées mercredi.

« Au cours des trois dernières années nous avons réussi à obtenir une baisse progressive du nombre d’homicides », s’est félicité à la télévision le ministre de la Justice Mauricio Ramírez.

En 2015, 6.657 meurtres avaient été commis (103 morts pour 100 000 habitants), puis ce chiffre a baissé : 81 morts pour 100 000 habitants en 2016, et 60 pour 100. 000 habitants en 2017.

L’année dernière, le pays a répertorié un total de 383 féminicides, ainsi que 32 meurtres de policiers, dont 24 ont été assassinés alors qu’ils n’étaient pas en service (en 2017, 46 policiers avaient été assassinés), a détaillé Howard Coto, directeur de la Police Nationale au Salvador.

Selon les autorités, les gangs, qui comptent un peu plus de 70 000 membres, sont les principaux responsables de la violence et des meurtres dans le pays. Environ 17 000 membres de ces gangs sont pourtant derrière les barreaux.