/news/society
Navigation

Yama Laurent menacée d’expulsion

La gagnante de La Voix VI souhaite obtenir sa résidence permanente

Coup d'oeil sur cet article

La plus récente gagnante de l’émission La Voix, Yama Laurent, qui a conquis le cœur des Québécois, est menacée d’expulsion vers son pays d’origine : Haïti.

Yama Laurent pourrait se voir forcée de retourner dans son pays, sa demande d’asile ayant été rejetée.
Photo d'archives, Chantal Poirier
Yama Laurent pourrait se voir forcée de retourner dans son pays, sa demande d’asile ayant été rejetée.

Sa demande d’asile a été rejetée il y a plus d’un an, a indiqué Anne Vivien, vice-présidente exécutive développement musique chez Québecor, avec qui la jeune artiste est sous contrat.

Mme Vivien ajoute que Yama Laurent a fait une demande d’asile humanitaire qui sera bientôt soumise à l’étude.

La jeune femme a préféré ne pas émettre de commentaires pour l’instant, mais TVA Nouvelles a pu s’entretenir avec son avocate.

Bien intégrée

Le fait que Yama Laurent soit intégrée à la communauté et travaille pourrait jouer en sa faveur, selon Me Chantal Ianniciello, l’avocate qui la représente.

« C’est certain que ce sont des éléments qui vont être analysés par le représentant qui va étudier la demande », a-t-elle dit, hier.

Sur le site internet du gouvernement fédéral, il est écrit que les personnes qui, normalement, ne pourraient pas devenir des résidents permanents du Canada peuvent parfois présenter une demande pour des considérations d’ordre humanitaire.

Les considérations d’ordre humanitaire s’appliquent aux personnes dont le cas est exceptionnel.

Tant et aussi longtemps que le dossier de Yama Laurent pour motifs humanitaires n’est pas étudié, il n’y a aucun risque d’expulsion, a ajouté Mme Vivien, voulant se montrer rassurante.

Permis de travail

« Yama Laurent a un permis de travail, elle est en règle malgré son statut précaire. Son dossier sera examiné prochainement », a indiqué Anne Vivien.

Yama Laurent, qui a remporté La Voix le printemps dernier dans l’équipe de Garou, n’a pas souhaité répondre aux questions de TVA Nouvelles.

Originaire d’Haïti, Yama Laurent a charmé le public non seulement grâce à sa voix puissante, mais aussi avec sa résilience, elle qui a survécu au tremblement de terre de Port-au-Prince, en 2010, et qui a retrouvé sa mère par la suite.

Outre une séance d’enregistrement avec Jean-Pierre Ferland et le lancement d’un vidéoclip, Yama Laurent planche sur son propre matériel.

En remportant le concours présenté le printemps dernier, la candidate a décroché une bourse de 50 000$ et surtout, un contrat de disque.