/travel/destinations
Navigation

À Laval, on marche sur des îles et on s’amuse sur la glace

VOY 0105 Demers
Photo courtoisie, Larry Lafleur Des visiteurs occasionnels, comme la chouette rayée, peuvent parfois surprendre les randonneurs dans les îles.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les redoux occasionnels et un hiver tardif, le parc de la Rivière-des-Mille-Îles, dans le quartier Sainte-Rose, à Laval, demeure une destination à découvrir. Une fois bien prise, la glace fait de la rivière une source de plaisir avec ses cabanes de pêche, sa patinoire et ses chemins menant sur des îles.

On y a accès par les deux principaux secteurs : la Berge du Garrot sur le boulevard Sainte-Rose et la Berge des Baigneurs sur la rue Hotte.

La Berge du Garrot

Face à l’île Gagnon, le sentier de marche et de raquette Le Hibou longe la rive. Une mangeoire d’oiseaux y a été installée. Gardez l’œil ouvert. Vous y verrez peut-être des sizerins, des mésanges ou des roselins.

Sur les sentiers de l’île aux Fraises et de l’île des Juifs, vous pourriez apercevoir plusieurs autres espèces d’oiseaux, dont le Grand Pic. Des visiteurs occasionnels, comme la chouette rayée, peuvent aussi surprendre les randonneurs qui prennent le temps de bien regarder.

La boucle traversant les deux îles boisées, à même le sentier Le Lièvre, s’étire sur près de quatre kilomètres. Un chemin balisé sur la glace nous y amène, à pied ou en raquettes.

La Berge des Baigneurs

Vers la mi-janvier, parfois avant, une dizaine de cabanes de pêche à louer sont installées sur la glace.

Ajoutant une touche de gaieté, l’érection de ce hameau multicolore marque le véritable début de la saison hivernale.

La patinoire à la Berge des Baigneurs. Avant de vous y rendre, passez un coup de fil pour vérifier les conditions.
Photo courtoisie, www.levesquephoto.com
La patinoire à la Berge des Baigneurs. Avant de vous y rendre, passez un coup de fil pour vérifier les conditions.

Tout près, parents et enfants s’en donnent à cœur joie à la patinoire ou à la glissoire.

Les familles non initiées à la pêche ont l’occasion de le faire avec un guide. Un forfait est offert à plusieurs reprises cet hiver.

Aux abords du village de pêche, le sentier polyvalent L’Écureuil passe par l’île Darling et nous permet de traverser la rivière à pied, en raquettes ou en skis de fond. Le circuit de quatre kilomètres nous fait explorer le marécage Tylee, à Rosemère.

Au fait, avant de vous rendre au parc, ne manquez pas de passer un coup de fil pour vérifier les conditions de glace et de neige. Aussi bien y aller au bon moment pour en profiter.

PARC DE LA RIVIÈRE-DES-MILLE-ÎLES

  • Accès en auto : A-15, sortie 16
  • Transports publics : métro Montmorency, bus 65 ; métro Cartier, bus 73 ; métro Côte-Vertu, bus 151
  • Frais d’entrée : gratuit
  • Activités : marche, raquette, ski de fond, patin, glissade
  • Chiens : acceptés en laisse sur les sentiers
  • Forfaits de pêche (permis en sus) : initiation en famille avec guide, location de cabane avec équipement et trous percés

► 450 622-1020  www.parc-mille-iles.qc.ca

 

D’autres idées pour le week-end

CENTRE-DU-QUÉBEC

L’hiver au mont Arthabaska

Les sentiers de ski de fond traversent la montagne à la base et au sommet.
Photo courtoisie, Tourisme Victoriaville et sa région
Les sentiers de ski de fond traversent la montagne à la base et au sommet.

Méconnu, le parc du Mont Arthabaska, à Victoriaville, est sillonné par une dizaine de kilomètres de sentiers pour la marche, la raquette, le ski de fond et même le vélo sur neige.

Au sommet, à deux pas du bistro, un belvédère donne un point de vue sur la ville et la plaine du Saint-Laurent. Chiens acceptés si en laisse (sauf sur les sentiers de ski de fond). Accès gratuit.