/travel/destinations
Navigation

Pourquoi Paris supplante Montréal...

VOY 0105 Proulx 303 Paris
Photo courtoisie, Gilles Proulx La tour Eiffel rapporte chaque année plus d’argent que son coût de construction en 1889.

Coup d'oeil sur cet article

En théorie, rien n’empêche Montréal ou Québec de se doter de magnifiques monuments, comme Paris. Pourtant... Comment expliquer que la Ville Lumière nous surpasse à ce point ?

Chaque fois que je me retrouve devant la statue de Danton, près d’où je vivais à Paris dans les années 1970, je me dis que voilà une œuvre – à sa place ici – plus belle que n’importe quelle statue publique au Québec. Un géant de la politique comme René Lévesque, on lui a fait une statue de « nabot » au milieu de nulle part... Pendant le 375e de Montréal, je hurlais (en vain) de rendre hommage à De Maisonneuve et à Jeanne Mance par des œuvres vivantes et dramatiques. La médiocrité québécoise, pleinement incarnée par le duo Coderre-Rozon, a opté pour de l’art moderne... abstrait, sans rapport propre avec Montréal.

Un immense écart

Le pont Alexandre à Paris nous montre qu’un pont peut être en soi un trophée et une œuvre d’art.
Photo courtoisie,Gilles Proulx
Le pont Alexandre à Paris nous montre qu’un pont peut être en soi un trophée et une œuvre d’art.

Ça me fait mal chaque fois que je visite Paris de mesurer l’écart de niveau esthétique entre la métropole française et la nôtre. Notre ville de Québec l’emporte facilement sur Montréal pour ce qui est de la distinction, du respect de son histoire. Mais pensons seulement aux ornementations qui font le charme de Paris et qui attirent (comme des mouches) les amoureux du monde entier (malgré le prix prohibitif) au point où je compte des dizaines de photos de mariés venus d’ailleurs pour célébrer leur union. Les Parisiens sont blasés de tout ce « tourisme marital »...

Bien sûr, aucun rond-point de Montréal ou Québec n’a la moitié du charme de la place de la Concorde. On trouve cet esprit à Washington… mais parce qu’on a fait appel à l’architecte Pierre L’Enfant pour dessiner les plans de la capitale américaine.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Bien sûr, aucun rond-point de Montréal ou Québec n’a la moitié du charme de la place de la Concorde. On trouve cet esprit à Washington… mais parce qu’on a fait appel à l’architecte Pierre L’Enfant pour dessiner les plans de la capitale américaine.

Tout comme le Montréalais ne visite pas le mât du Stade olympique, le Parisien ne va jamais sur le sommet de la tour Eiffel... ce symbole de la ville qui est peut-être le monument le plus rentable de tous les temps. Sa construction a coûté quelque 8 millions de francs or, soit l’équivalent d’environ 32 millions d’euros... ce qui n’est rien pour une structure qui attire 8 millions de visiteurs qui paient au minimum 50 $ chacun, sans compter les dépenses en boutiques et au restaurant... Et je gage que les statues magnifiques aussi ont une « valeur touristique » indéniable... que Montréal n’aura jamais ! Comment nos maires qui visitent régulièrement cette ville n’en sont-ils pas revenus avec quelques idées ou ambitions pour les nôtres ?