/travel/destinations
Navigation

Un Québécois hôtelier à Lauderdale-by-the-Sea

VOY 0105 Floride
Photo courtoisie La plage de Lauderdale-By-The-Sea

Coup d'oeil sur cet article

À Lauderdale-By-The-Sea, cette petite ville au nord de Fort Lauderdale, tout le monde connaît le sympathique John Boutin. Originaire de Sherbrooke au Québec, l’homme de 62 ans,  qui n’en fait pas plus que 40, vit en Floride depuis maintenant 33 ans : « Mon père Urbain qui était dans l’immobilier au Québec, rêvait de s’installer en Floride. Il y voyait une façon de s’enrichir.  La journée où il a fait un coup d’argent en vendant son hôtel du centre-ville de Montréal, le Queens Hotel,  il a pris l’avion pour la Floride pour ne plus jamais revenir ».  Fiston a vite suivi, et à l’âge de 18 ans, John Boutin s’est définitivement installé en Floride mais sans toutefois perdre son français.

John Boutin
Photo Marie Poupart
John Boutin

Il faut dire que depuis, des générations de familles québécoises séjournent au Windjammer, cet hôtel familial en bord de mer que son père avait acheté au début des années 1970.

« Les Québécois viennent pour l’emplacement de l’hôtel, parce que Lauderdale-by-the-Sea est l’une des villes les plus sécuritaires de toute la Floride et parce qu’on peut tout y faire à pied », explique-t-il.

Le Windjammer Resort & Beach Club
Photo courtoisie
Le Windjammer Resort & Beach Club

En français

« J’adore rencontrer les touristes québécois, ça me permet de pratiquer mon français. Ma femme, une Américaine, est pourtant professeure de français à la Florida Atlantic University. Et bien que j’insiste pour qu’elle me parle en français, la conversation finit toujours en anglais ! », dit-il.

Il nous livre ici quelques-unes de ses bonnes adresses...

Parker Playhouse

Le Parker Playhouse
Photo courtoisie
Le Parker Playhouse

Le Parker Playhouse est l’une des plus belles salles de spectacle de Fort Lauderdale. Construite en 1967 dans un édifice inspiré de l’architecture néo-classique, la salle de 3000 sièges se démarque par sa beauté. Il faut voir son immense plafond, ses statues et ses peintures, son confort et son acoustique de grande qualité. La programmation est variée : musique, chansons, humour, danse, théâtre, comédies musicales. Pour casser la croûte avant le spectacle, rendez-vous au Café Vico à proximité. Un excellent resto italien qui ne déçoit jamais.

 

Bonnet House Museum & Gardens

Le Bonnet House Museum & Gardens
Photo courtoisie
Le Bonnet House Museum & Gardens

Les férus d’histoire et les amoureux de botanique auront beaucoup de plaisir à visiter le Bonnet House Museum & Gardens, au sud de Sunrise Boulevard, à quelques pas de la plage de Fort Lauderdale. D’abord pour ses jardins tropicaux qui leur en mettront plein la vue, mais aussi pour la résidence construite en 1920 et ayant appartenu à un artiste de Chicago, Frederic Clay Bartlett. L’aménagement de la maison et sa cour intérieure reflètent bien le mode de vie de l’époque, alors que les maisons n’avaient pas d’air conditionné. Les œuvres d’art et les meubles qui décorent la résidence méritent à eux seuls une visite.

 

Water Taxi

Le Water Taxi
Photo courtoisie
Le Water Taxi

Fort Lauderdale est réputée pour ses nombreuses maisons de millionnaires érigées le long de l’Intracoastal. La meilleure façon de les admirer est de prendre le Water Taxi qui s’apparente à un tramway sur l’eau. À bord, portez attention aux commentaires du capitaine ! Il vous dira où se trouvent les résidences de plusieurs vedettes du show-business, du milieu sportif ou du monde des affaires. Profitez-en pour jeter un œil aux yachts qui décorent les 265 000 km de canaux navigables de la ville surnommée la « Venise de l’Amérique ». Le Water Taxi est aussi un excellent moyen de transport utilisé par de nombreux résidents. Il s’arrête à une quinzaine d’endroits stratégiques de Fort Lauderdale et d’Hollywood. Le billet pour la journée coûte 28 $, et vous pourrez y monter et en redescendre à votre guise tout le long du parcours.

 

Mojo

Le Mojo
Photo courtoisie
Le Mojo

Mon restaurant préféré est sans contredit le Mojo sur la Federal à Fort Lauderdale. Son chef Domenick Falcione cuisine de manière sublime un menu composé de viandes, de poissons et de pâtes. Il est aussi un artiste-peintre et ses toiles décorent le resto au style moderne, dont il est le co-propriétaire. J’adore l’ambiance chaleureuse et sympathique du Mojo ! Le local avec son grand bar et ses sofas est parfait pour les discussions et, tout à côté, on retrouve un espace plus intime pour partager un repas en tête à tête ou entre amis. À partir du jeudi, le guitariste virtuose Michael Bianco s’y produit. Il est l’un des meilleurs guitaristes de Fort Lauderdale ! Enfin, pour la petite histoire, c’est au Mojo que je suis tombé amoureux de ma femme Rosemary et c’est également là qu’a eu lieu la réception suivant notre mariage.


► mojofl.com

 

► Pour en savoir plus, suivez notre collaboratrice Marie Poupart sur Facebook.