/weekend
Navigation

Du rêve à la réalité

Emma Bossé
Photo Valerie Gay-Bessette

Coup d'oeil sur cet article

Avec un ton humoristique, la populaire youtubeuse québécoise Emma Bossé raconte le passage à l’âge adulte, du rêve à la réalité, dans La vie d’adulte, ça pue. Cette bande dessinée très colorée, réalisée avec l’illustratrice Josée Tellier, raconte les hauts et les bas du quotidien d’Emma, de ses amis et de ses animaux de compagnie.

Emma Bossé, maintenant dans la vingtaine, constate que la vie d’adulte ressemble parfois à une course à obstacles et qu’elle est bien loin de ce qu’on a pu s’imaginer à l’adolescence dans son livre. « Quand j’étais ado, j’avais hâte d’être majeure. HAHAHA !!! J’étais si naïve », écrit-elle.

Une idée d’Audrey

Devenir adulte, c’est ouvrir un compte en banque, magasiner des électroménagers, vendre un condo, tenir un agenda, tomber amoureuse, envisager d’avoir des enfants, vivre une rupture amoureuse. Les privilèges... mais aussi beaucoup de responsabilités.

L’aventure de la BD – une idée lancée par son amie Audrey – a nécessité presque deux ans de travail. « Josée a travaillé très fort, dit Emma en soulignant la qualité des dessins de l’illustratrice. Faire moi-même les dessins, c’était hors de question parce que je ne suis vraiment pas bonne en dessin », avoue-t-elle.

Emma raconte que lorsqu’elle était ado, elle avait hâte d’avoir 18 ans pour être libre, acheter des gratteux et boire de l’alcool. « Mais tu finis par t’écœurer... après deux semaines d’achats de gratteux sans gagner. Les responsabilités embarquent bien assez vite. Ça vient péter la bulle un peu. »

Emma s’était dit qu’à 25 ans, elle serait mariée, aurait une maison, un enfant. « Mais quand j’ai eu 25 ans, je n’étais pas rendue là pantoute ! Je n’étais vraiment pas prête à avoir des enfants. Finalement, j’étais bien, au secondaire, sans trop de responsa­bilités ! »

Autobiographique

Beaucoup de sketches sont autobiographiques dans sa BD. « Il y a des trucs qui ont été romancés et exagérés, mais la plus grande partie des histoires, ce sont des trucs qui se sont passés pour vrai. » Exemple ? « L’histoire de la dame qui accouche dans l’avion n’est pas vraie, mais l’histoire avec la France et ma relation avec Cyril, c’est vrai. »

La rupture est vraie aussi. « Au début de la BD, c’était sur une note positive. Mais finalement, on s’est séparés en cours de création de la BD. On a décidé de garder le personnage de Cyril, mais de changer la finale, pour que ça finisse de façon un peu plus réaliste. » Elle en avait d’ailleurs parlé à ses abonnés sur YouTube.

Emma a des idées pour faire une deuxième, même une troisième BD. Celle-ci sortira en France le 17 janvier. Elle lancera entre autres sa propre compagnie de t-shirts – ils seront sur le marché le jour de sa fête, le 15 avril !


<i>La vie d’adulte, ça pue</i></br>
Emma Bossé</br>
Les Éditions de l’Homme, 64 pages
Photo courtoisie
La vie d’adulte, ça pue
Emma Bossé
Les Éditions de l’Homme, 64 pages
  • Emma Bossé compte 292 000 abonnés sur sa chaîne YouTube principale et 78 000 abonnés sur sa chaîne YouTube de vlogs.
  • Elle a aussi 105 000 abonnés sur son compte Instagram.