/finance/business
Navigation

Nouveau casino à Kahnawake

Nouveau casino à Kahnawake
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

KAHNAWAKE – Un nouveau casino a fait son apparition dans la grande région de Montréal, plus précisément en territoire mohawk à Kahnawake, en bordure de la route 138.

La nouvelle maison de jeu se trouve dans un bâtiment de plusieurs étages, mais le casino occupe seulement le rez-de-chaussée. Il se peut qu’un hôtel voie éventuellement le jour aux étages supérieurs, mais l’organisation a refusé de le confirmer.

Une équipe de TVA Nouvelles qui s'est rendue sur place s'est fait interdire de filmer à l’intérieur du casino.

Le nouveau Casino Playground a ouvert ses portes il y a un peu plus de trois semaines. Il est situé à côté du salon de poker du même nom qui existe depuis huit ans. Le casino compte plus de 300 appareils de jeu électroniques.

Le président de l'Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis, dénonce ce qu'il considère être de la concurrence déloyale.

«Ce casino est illégal. C’est deux poids, deux mesures. Nous allons écrire dès demain au gouvernement fédéral ainsi qu’au gouvernement provincial afin qu’ils agissent», a lancé l’homme d’affaires.

Loto-Québec a décliné la demande d’entrevue de TVA Nouvelles. Sa position d'entreprise indique toutefois que «le Code criminel canadien prévoit que seuls les gouvernements des provinces, en conformité avec leurs législations, peuvent offrir des jeux de hasard et d’argent. Par ailleurs, Loto-Québec n’a pas le mandat de contrôler ou d’intervenir lorsque ces types de jeux sont offerts par d’autres entités.»

Une nouvelle de maison de jeu à Kahnawake peut étonner, car, dans le passé, le «Non» a gagné lors de trois référendums sur des projets de casino, les citoyens craignant que les problèmes de jeu compulsif gangrènent leur communauté.

Or, les opérateurs du casino ont conclu une entente avec le Conseil de bande de Kahnawake qui touchera 1 million $ par année pendant trois ans, a expliqué le grand chef Joe Norton dans une entrevue à la radio K103,7 FM.

Le Conseil de bande n’a pas encore déterminé à quoi servira l’argent. Il demande aussi à l’organisation du casino d’embaucher des citoyens qui habitent la communauté afin de favoriser la main-d’œuvre locale.