/investigations
Navigation

Le Canadien achète le terrain du Centre Bell pour 50 M$

La famille Molson louait ce site à la compagnie Canadien Pacifique depuis 1993

Le terrain sur lequel est situé le Centre Bell, au centre-ville de Montréal, était loué depuis 25 ans par la famille Molson.
Photo Pierre-Paul Poulin Le terrain sur lequel est situé le Centre Bell, au centre-ville de Montréal, était loué depuis 25 ans par la famille Molson.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien de Montréal a discrètement terminé 2018 avec une grosse transaction... qui n’a rien à voir avec ce qui se passe sur la glace. L’équipe a en effet acheté le terrain sur lequel est situé le Centre Bell pour 50 millions $.

Depuis 1993, la filiale du Groupe CH responsable du Centre Bell louait ce terrain à la compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique. L’an dernier, cette location a coûté environ 2 M$.

Le loyer aurait beaucoup augmenté en 2019, car il variait notamment en fonction des taux d’intérêt, qui sont en hausse.

« Compte tenu des taux d’intérêt, on a décidé de l’acheter plutôt que de continuer à le louer », a expliqué à notre Bureau d’enquête Paul Wilson, vice-président aux communications du Groupe CH, propriété de la famille Molson.

Cette dernière avait prévu la possibilité d’acheter le terrain dès le début des années 1990, avant même la construction du Centre Bell.

Selon une entente signée en 1993, elle aurait pu acquérir le terrain pour 50 M$ à n’importe quel moment depuis 2003.

Le terrain est évalué à 50,4 M$ par la Ville de Montréal. C’est donc dire que la famille Molson devra débourser pas moins de 1,2 M$ en taxe de bienvenue.

Moins de taxes

En parallèle, Groupe CH tente depuis plusieurs années de faire baisser son compte de taxes municipales. L’entreprise « a des discussions [en ce sens] depuis plus de 15 ans », souligne M. Wilson.

En 2014, la Ville a cédé un peu, faisant graduellement passer la facture annuelle de taxes de 8,8 à 6,8 M$.

En 2011, la famille Molson avait également obtenu une victoire en cour pour faire baisser l’évaluation municipale du Centre Bell. La Ville avait dû rembourser plus de 10 M$ en trop-perçus de taxes.

À ce jour, l’entreprise est encore inscrite au registre des lobbyistes pour réclamer un taux de taxation « semblable à [ceux] d’amphithéâtres situés en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique ».

Aucune rencontre

Le porte-parole de la mairesse Youssef Amane a affirmé hier qu’« aucune rencontre n’a eu lieu avec le Groupe CH ayant porté sur la question d’allégement fiscal » depuis l’entrée en poste de Valérie Plante.

Avant d’être élue, Mme Plante avait catégoriquement refusé de promettre un congé fiscal au propriétaire de l’équipe de hockey du Canadien, dont le magazine Forbes place la valeur à 1,3 milliard $.

En octobre, la Ville a d’ailleurs refusé un traitement préférentiel au propriétaire du club de soccer de l’Impact, Joey Saputo, et sa position n’a pas changé à ce jour, selon M. Amane.

– Avec la collaboration de Philippe Langlois

L’amphithéâtre en bref

1991 Molson annonce la construction d’un nouvel amphithéâtre, dans un complexe avec des tours de bureaux.

1993 La première pelletée de terre du Centre Molson a lieu.

1996 Le Canadien déménage. Aucun bâtiment à bureaux n’a finalement été construit.

2011 Le Tribunal administratif du Québec revoit à la baisse l’évaluation foncière du Centre Bell.

2013 La construction de la première Tour des Canadiens commence sur le terrain du Centre Bell.

2018 Groupe CH achète le terrain pour 50 M$.