/sports/hockey/canadien
Navigation

La rédemption de Petry

Le Canadien l’emporte 3 à 2 contre les Red Wings

Coup d'oeil sur cet article

DETROIT | Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Jeff Petry doit croire à ce proverbe. Coupable d’un horrible revirement la veille dans un revers de 1 à 0 face au Wild du Minnesota, le défenseur s’est racheté d’une belle façon dans un gain de 3 à 2 contre les Red Wings, mardi, au Little Caesars Arena.

Dès le début du troisième tiers, Petry a capté un relais précis de Tomas Tatar pour ensuite déjouer Jimmy Howard d’un tir précis. Ça devait finalement être le but gagnant.

Originaire du Michigan, le numéro 26 du CH s’est fait plaisir en inscrivant son 9e but de la saison sous le regard attentif de son père, Dan.

« Je voulais oublier le plus rapidement possible mon erreur contre le Wild, a dit Petry avec le sourire. J’avais comme mentalité de recommencer à zéro. C’était spécial de marquer ici à Detroit. J’aime toujours revenir dans cette ville. J’ai grandi ici, j’ai joué pour l’équipe des petits Caesars au vieux Joe Louis Arena. J’étais un partisan des Red Wings dans ma jeunesse. »

Avant ce match, Petry n’avait jamais marqué en 12 visites à Detroit, que ce soit au Joe Louis ou au Little Caesars.

« Je sais que je viens de marquer mon premier à Detroit, j’ai eu besoin de temps », a-t-il répliqué.

Dan Petry reste une figure bien connue à Detroit. Il a porté les couleurs des Tigers dans 11 de ses 13 saisons dans le baseball majeur. L’ancien lanceur droitier a remporté la Série mondiale avec les Tigers en 1984.

joueur important

Dans le vestiaire de l’équipe visiteuse, Brendan Gallagher s’est réjoui pour son coéquipier.

« Jeff est incroyable pour nous depuis le début de la saison, a rappelé le fougueux attaquant. Nous jouons tous au hockey depuis assez longtemps pour savoir que ça demeure un sport d’erreurs. Ce n’est pas toujours drôle, mais tu dois les oublier rapidement. Il a joué un très gros match, c’était une sortie à l’image de sa saison. »

En plus de son but, Petry a terminé le match avec un dossier de +2 en un temps de jeu légèrement supérieur à 21 minutes.

Deux en deux

Pour un deuxième départ d’affilée, Antti Niemi a réalisé sa principale mission, celle de ressortir avec la victoire. Avec un deuxième match en deux soirs, Claude Julien a choisi de reposer Carey Price pour faire confiance à Niemi. L’entraîneur en chef a gagné son pari.

Sans être spectaculaire, le Finlandais a fait le boulot en repoussant 30 des 32 tirs des Wings. Seul Andreas Athanasiou l’a battu en marquant ses 16e et 17e buts de la saison.

Arrivé au petit matin (vers 3 h 30 dans la nuit), le CH se retrouvait devant un défi assez important. Même si les Wings n’ont rien d’une puissance avec une seule victoire à leurs huit dernières sorties, Julien devait gérer l’aspect fatigue de ses joueurs.

Dans cette optique, il a modifié légèrement sa formation en offrant une rare chance à Charles Hudon et Matthew Peca. Les deux attaquants ont remplacé Michael Chaput et Nicolas Deslauriers au sein du quatrième trio. L’entraîneur en chef avait mentionné avant la rencontre qu’il cherchait des jambes fraîches pour cet affrontement. Malgré un temps de jeu limité, Peca et Hudon ont offert un rendement honnête.

Le 16e de Gallagher

Gallagher et Joel Armia ont réussi les deux autres buts des vainqueurs. Un loustic collègue remarquait d’ailleurs avec justesse que les trois marqueurs du Canadien sont des droitiers.

Le CH a frappé tôt en deuxième période avec deux buts en 66 secondes. Dans le cas de Gallagher, il s’agissait de son 16e de la saison, mais d’un premier à ses neuf dernières sorties.

Atteint par une rondelle la veille face au Wild, Shea Weber a participé à la rencontre malgré une joue gauche assez enflée. Il a quand même terminé au sommet de son équipe avec un temps de jeu de 24 min 8 s.

Le Canadien (23-16-5) poursuivra son voyage avec un arrêt à St. Louis pour y affronter les Blues mercredi.

+
Niemi
Antti Niemi n’a pas juste permis à Carey Price de se reposer. Il a joué un fort match contre les Wings.
-
De la Rose
C’était la soirée des retrouvailles entre Jacob de la Rose et le CH. Le Suédois ressemblait au même joueur qu’on voyait à Montréal. Il était encore bien discret.
2
3
Première période
Aucun but.
Punitions: de la Rose (Det) 9:43, Danault (Mon) 13:30, Kronwall (Det) 16:59.
Deuxième période
1-Mon: Brendan Gallagher (16) (Tatar, Danault)0:30 2-Mon: Joel Armia (4) (Domi, Benn)1:36 3-Det: Andreas Athanasiou (16) (Glendening)6:39
Punitions: Weber (Mon) 12:03, Kotkaniemi (Mon) 18:01.
Troisième période
4-Mon: Jeff Petry (9) (Tatar)0:19 5-Det: Andreas Athanasiou (17) (Mantha, Nyquist)AN-4:58
Punitions: Domi (Mon) 4:10, Tatar (Mon) 10:04.
Tirs au but
Montréal 8 - 10 - 7 - 25 Detroit 9 - 12 - 11 - 32
Gardiens:
Mon: Antti Niemi (G, 7-4-1). Det: Jimmy Howard (P, 11-12-5).
Avantages numériques:
Montréal: 0 en 2, Detroit: 1 en 5
Arbitres:
Chris Rooney, Kendrick Nicholson.
Juges de lignes:
Travis Gawryletz, Ryan Gibbons.
ASSISTANCE:
18 898.
Brendan Gallagher
Andreas Athanasiou
★★
Tomas Tatar
★★★