/world/usa
Navigation

Des élus démocrates critiquent Pompeo pour ses louanges de Bolsonaro

Jair Bolsonaro (gauche) et Mike Pompeo (droite)
Photo AFP Jair Bolsonaro (gauche) et Mike Pompeo (droite)

Coup d'oeil sur cet article

Des élus américains démocrates se sont dits consternés mercredi que le secrétaire d’État Mike Pompeo ait loué le nouveau président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro, jugeant qu’il aurait plutôt dû évoquer le dossier des droits humains.

M. Pompeo s’est rendu la semaine dernière au Brésil pour assister à l’investiture de M. Bolsonaro, surnommé le «Trump tropical», et s’est félicité de l’«opportunité de créer une relation réellement transformée» avec Brasilia.

Dans une lettre au secrétaire d’État, six élus démocrates ont dit leur «perplexité», affirmant que «les déclarations inquiétantes passées (de M. Bolsonaro) sur les droits humains ne se limitaient plus à de la rhétorique».

Ils ont ainsi évoqué les actions entreprises par le nouveau président brésilien depuis qu’il a pris ses fonctions, comme le fait d’avoir donné la responsabilité de la démarcation des terres indigènes au ministère de l’Agriculture (dirigé par une représentante du puissant lobby de l’agronégoce), ou la suppression de la protection des droits homosexuels des attributions du ministère des droits humains.

«Nous vous exhortons à vous tenir aux côtés du peuple du Brésil et des Amériques et à rester fidèle à votre engagement sur les droits humains au Brésil en vous opposant aux actions récentes du président Bolsonaro», ont écrit ces élus, parmi lesquels figurent Eliot Engel, le nouveau président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants, et David Cicilline, membre d’un groupe parlementaire militant pour les droits LGBT.