/news/green
Navigation

La neige, les vents et la poudrerie balaient l’Est-du-Québec

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – La neige, les vents et la poudrerie causaient encore des problèmes dans certains secteurs de l'Est-du-Québec jeudi midi.

Plusieurs tronçons routiers ont été fermés en raison des mauvaises conditions climatiques au cours des dernières heures.

C’est le cas de la route 138 à l’ouest de Sept-Îles, sur la Côte-Nord, qui a dû être fermée par Transports Québec dans la nuit de mercredi à jeudi. Le lien routier a été rouvert sur l’heure du midi, jeudi.

Au Bas-St-Laurent et en Gaspésie, la route 132 a été fermée à toute circulation en soirée, mercredi, entre Kamouraska et L’Anse-Pleureuse. Il s’agit d’un tronçon de plus de 400 kilomètres.

Le ministère des Transports a procédé à la réouverture graduelle de plusieurs sections à partir du milieu de l’avant-midi, jeudi.

Certains automobilistes tentaient parfois d’emprunter des routes secondaires pour contourner les fermetures, ce qui a tenu les policiers occupés.

«Il y a beaucoup de gens qui voulaient quand même se rendre du point A au point B en utilisant les routes secondaires pour se rendre à destination. C’est là que les problèmes commencent. Les gens vont s’enliser dans les bancs de neige et il faut aller secourir ces gens-là et nous, on doit exposer les policiers, nos intervenants à des risques inutiles», a dit Claude Doiron de la Sûreté du Québec (SQ).

Les autorités rappellent aux automobilistes de respecter les fermetures de tronçons.

La tempête aura laissé de 20 à 50 centimètres dépendant des secteurs dans l’Est-du-Québec. Les activités ont été perturbées par les mauvaises conditions climatiques encore jeudi matin.

Plusieurs commissions scolaires ont choisi de suspendre leurs cours pour la journée. C’est le cas à la Commission scolaire des Phares, au Bas-Saint-Laurent, où les élèves ont eu congé pour une deuxième journée consécutive, jeudi.

Soulignons enfin que le traversier faisant la navette entre Matane et la Côte-Nord a dû annuler ses départs jeudi matin en raison des vents. Le service devait reprendre en principe en après-midi.