/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Vanessa Destiné

Vanessa Destiné
Photo PIerre-Paul Poulin Vanessa Destiné

Coup d'oeil sur cet article

Coanimatrice de l’émission de radio Les Effrontés sur les ondes de QUB Radio, Vanessa Destiné est une jeune étoile des médias québécois. Passionnée de culture et des relations interculturelles, la jeune chroniqueuse représente bien la génération des milléniaux. Originaire de Montréal, elle nous présente ses endroits favoris et branchés partout en ville.

Le restaurant préféré ?

Le Cadet
Photo Facebook
Le Cadet

Il y en a plusieurs. J’aime bien le Cadet sur le boulevard Saint-Laurent. On ne remarque pas nécessairement la devanture du restaurant, car la bâtisse est coincée entre plusieurs boutiques louches ! Toutefois, c’est super bon ! C’est en formule tapas et la carte des vins est intéressante. J’aime bien aussi le Larry’s, qui a aussi le même principe de partager entre amis. D’habitude, je déteste le principe de partager des portions, parce que j’ai toujours faim, mais chez Cadet et Larry’s, on en a pour son argent. Sinon, pour les restaurants sans prétention, j’aime le Nouveau Palais dans le Mile-End. On y va pour son comfort food, c’est super bon et ce n’est pas très cher. Il y a également Kazu, qui est un resto japonais, non loin du Forum, situé sur la rue Sainte-Catherine. C’est minuscule !

L’endroit où prendre un verre ?

Le Blossom
Photo Facebook
Le Blossom
Isle de Garde
Photo Facebook
Isle de Garde

Encore une fois, il y a beaucoup d’endroits où j’aime prendre un verre dans Rosemont et dans le Mile-End. J’aime bien la brasserie Isle de Garde, dans Rosemont, car la moitié de mes amis habitent ce quartier. Il y a aussi la Taverne Cobra, qui est très funky, et lorsque je me sens un peu plus fancy, je me rends au Darling et au Blossom, qui est un bar de saké dans le Village. Sinon, je dois nommer le Mal Nécessaire et le Kampai Garden situé en plein cœur du centre-ville. L’ambiance est vraiment chouette et les drinks sont pas mal bons.

Une adresse secrète ?

Patisserie Bela Vista
Photo Facebook
Patisserie Bela Vista

Pâtisserie Bela Vista, rue Papineau près de Beaubien. On y fait les meilleures tartelettes portugaises de Montréal. J’aime beaucoup l’ambiance, car la propriétaire y a installé une table de DJ. Alors l’ambiance accueille une mixité des générations. Il y a des anciens clients qui viennent écouter du soccer, mais aussi des jeunes qui viennent prendre un café en écoutant de la musique. Il y a une autre adresse : La belle Tonkinoise, qui est aussi un restaurant repris par une famille d’immigrants de deuxième génération. De l’extérieur, ç’a l’air de rien, mais c’est vraiment bon ! Ce sont deux adresses qui valent le détour et qui reflètent la réalité montréalaise.

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ?

C’est quétaine ! L’art de vivre européen est mélangé au style de vie américain. Toutefois, il y a aussi le petit côté village. Même si on a l’impression d’avoir des gratte-ciel, on est un peu comme un gros village. Je marchais le 1er janvier au soir, vers 22 heures, coin Plateau sur Saint-Laurent, et il n’y avait pas un chat ! C’est loin de la dynamique de New York, disons. Il suffit qu’il y ait une journée fériée pour s’en rendre compte. Je trouve que ça nous rapproche des gens et cela nous donne un petit côté humain.

Un mot pour décrire Montréal ?

Possibilité. Le rêve américain se vit véritablement ici.