/sports/soccer/impact
Navigation

Un joueur à développer

Coup d'oeil sur cet article

CHICAGO | L’Impact ne disposait que d’une seule sélection lors des deux premières rondes du repêchage et a jeté son dévolu sur le milieu de terrain Amar Sejdic au 34e rang.

Le jeune homme de 22 ans était le capitaine des Terrapins de l’Université du Maryland, qui ont remporté le championnat de la NCAA l’automne dernier.

C’est un milieu axial qui est porté vers l’attaque. Il a amassé 22 buts et 16 passes en quatre saisons universitaires.

« Je suis un joueur intellectuel, je joue surtout avec ma tête, mes pieds ne sont que les outils », a-t-il expliqué.

« Je lis bien le jeu, le ballon est mon meilleur ami et je peux bien le conserver et bien le distribuer pour alimenter mes coéquipiers de la meilleure façon possible. »

Projet

On peut parler d’un projet dans le cas de Sejdic, mais Rémi Garde croit que son nouveau protégé peut franchir le pas.

« Il va falloir être patient, mais on a eu une bonne surprise l’année dernière avec Ken Krolicki, qui a su franchir les échelons assez vite.

Son intelligence de jeu me fait penser qu’il a un potentiel pour passer, mais il n’y a pas que ça comme paramètre. »

Même s’il s’attendait à entendre son nom plus tôt, Sejdic se doutait que Montréal s’intéressait à lui.

« J’ai eu une courte rencontre et j’ai senti un intérêt de la part de coach Rémi. »

Garde a reconnu qu’il y avait d’autres joueurs dans sa mire.

« Dans notre assez longue liste, il y avait pas mal de joueurs qui avaient disparu. Ce n’est pas pour autant qu’Amar est un choix par défaut, mais on aurait aimé avoir des attaquants. »

Comme Pjanic

D’origine bosniaque, le jeune homme a évoqué un compatriote à titre de comparaison.

« Le coach a dirigé Miralem Pjanic et beaucoup de gens disent que j’imite son style de jeu, alors peut-être qu’il a vu ça en moi. »

« Il me fait penser un peu à Miralem Pjanic, que j’ai eu à Lyon en début de carrière. Il n’était pas le plus rapide, mais il était au-dessus sur l’intelligence de jeu », a renchéri Garde.

« S’il peut faire un bout du chemin qu’a fait Pjanic depuis Lyon, ça sera une satisfaction. »