/opinion/columnists
Navigation

Mon héros

Tintin
Photo archives, courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune ? Non, ce n’est pas Neil Armstrong en 1969. Ben voyons ! C’est Tintin au début des années 1950 dans l’admirable aventure On a marché sur la lune.

Je les ai tous dévorés, je les ai relus et je les relirai. Tintin célèbre ses 90 ans et il aura marqué toutes les générations.

Je n’en finirai jamais de le remercier parce que, dans mon petit Sainte-Émélie natal, Tintin m’a entraîné et fait découvrir le monde du Tibet au Congo, de Chicago à l’Australie, en Russie et aussi dans les fabuleux pays inventés par cet incroyable génie qu’a été Georges Rémi dit Hergé. Ses analogies, les conflits qu’il imaginait, les amitiés qu’il développait, les caractères de chacun des personnages me rendaient adulte et curieux à toutes les pages tournées. À l’arrivée de chacun des albums dans ma vie, c’est comme si je prenais l’avion pour découvrir.

JAMAIS ÉGALÉ

Encore plus aujourd’hui, je réalise comment ce chef-d’œuvre visionnaire de 23 livres a été et reste fantastique. Techniquement, la qualité des dessins, la beauté des couleurs et l’expression si juste qu’il collait aux visages des principaux acteurs, c’était plus que parfait.

Haddock, Tournesol, les Dupont, la Castafiore, on les voyait comme au cinéma.

Imaginez, 250 millions d’albums en 53 langues dans le monde, dont 128 millions en français.

Tout ça a été écrit entre 1930 et 1986.

Il y a une trentaine d’années à Paris, je me suis rendu à la boutique Tintin, rue du Louvre. J’ai acheté la collection au complet et elle est toujours dans mes archives comme un trésor. Un bon samedi, je me les taperai tous et, cette fois, c’est dans mon enfance que je retournerai. Hergé comme dans voyager.

POUT-POUT

Le mur de Trump, ce ne serait pas plus beau avec des prises électriques ? (Hydro qui s’essaie)

« De retour au sommet... » (Hudon sur la passerelle)

Denis Lévesque fait le bilan : 56 000 dossiers, 270 000 questions et 1234 ampoules brûlées.

Dans les nouvelles, les faits d’hiver, c’est-tu la météo ?

Je déteste qu’on essaie de me faire passer pour un con, j’y arrive très bien tout seul.

À DEMAIN

Tonnerre de Brest !

... si Tintin était venu au Québec.