/sports/huntfish
Navigation

53 517 cerfs de Virginie ont été tués par des chasseurs l’an dernier au Québec

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Quelque 53 517 cerfs de Virginie ont été tués l’an dernier au Québec, un nombre comparable à celui de 2017, selon des données préliminaires publiées par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), vendredi.

Les prises ont été effectuées par 138 400 chasseurs.

En 2017, ce sont 53 723 cerfs de Virginie qui avaient été récoltés au Québec.

Le ministère a souligné qu’il s’agit d’un bilan préliminaire étant donné que la chasse à l'île d'Anticosti n'est pas terminée. Les statistiques finales seront disponibles à la fin du mois, a précisé le ministère.

Le taux de succès de la chasse au cerf au Québec l’an dernier, en excluant l'île d'Anticosti, a ainsi été de 35 %, soit «l'un des meilleurs des dix dernières années».

«Bien que la récolte soit stable à l'échelle du Québec par rapport à 2017, on peut observer des variations entre les régions, a expliqué le MFFP, dans un communiqué. Comme le climat influence grandement les populations de cerfs, on remarque une diminution dans les zones de chasse où l'hiver a été plus rigoureux que la moyenne, soit principalement celles les plus à l'est. À l'inverse, dans les zones où les conditions ont été plus clémentes, surtout au sud, la récolte se traduit par une augmentation ou une stabilité.»

Le ministère a précisé lors d’un échange de courriels avec l’Agence QMI que les chiffres publiés vendredi ne tiennent pas compte des centaines de cerfs de Virginie sauvages tués pour des fins d’analyse dans le secteur de la ferme de Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, où des cerfs d’élevage ont été infectés par la maladie du cerf fou au cours des derniers mois. 

Des chasseurs ont été embauchés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour exécuter des opérations d’abattage contrôlé afin de déterminer si des cerfs de Virginie sauvages avaient été atteints de la maladie débilitante chronique des cervidés.