/world/opinion/columnists
Navigation

La dérive antidémocratique

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump va sans doute bientôt décréter l’état d’urgence national. L’objectif de cette manœuvre est de lui permettre de contourner le Congrès pour financer le mur qu’il réclame entre les États-Unis et le Mexique.

Trump clame haut et fort qu’il a le droit de décréter l’état d’urgence. C’est juste. Cependant, il n’a pas le droit de décréter l’état d’urgence pour contourner la volonté de la majorité des élus, d’autant plus qu’il n’y a pas de situation d’urgence. Cette façon de procéder est antidémocratique. Malheureusement, les États-Unis sont de moins en moins démocratiques. C’est d’ailleurs ce que conclut aussi le nouveau rapport annuel sur la démocratie dans le monde publié par The Economist Intelligence Unit.

1 Quel est le rang des États-Unis ?

Les auteurs du rapport estiment que les États-Unis ont glissé du 21e rang au 25e rang mondial, sur 167 pays. Les États-Unis appartiennent ainsi à un groupe de pays dont le système démocratique présente de sérieuses lacunes. On retrouve notamment dans ce groupe le Japon, la France, l’Italie et Israël. Tous ces pays ont reçu une note similaire à celle des États-Unis (entre 7,79/10 et 7,99/10), donc ce rien de trop dramatique. Sauf qu’il y a quatre ans, les États-Unis étaient au 14e rang mondial. Où la chute s’arrêtera-t-elle ?

2• Quels pays obtiennent les meilleures notes ?

Selon le rapport, une vingtaine de pays peuvent se vanter d’avoir une pleine démocratie. Leur note est supérieure à 8/10. Les six premiers pays sont, dans l’ordre, la Norvège, l’Islande, la Suède, la Nouvelle-Zélande, le Danemark et le Canada, dont la note est de 9,15/10, comme l’année dernière.

3• Pourquoi les États-Unis chutent-ils au classement ?

Les États-Unis perdent beaucoup de points dans les catégories du fonctionnement du gouvernement et de la participation politique. Gageons que la fermeture prolongée du gouvernement va faire baisser encore plus le pointage des États-Unis. Hélas, quelque chose de fondamental est en train de changer dans l’esprit de certains Américains. Il leur paraît acceptable que la volonté du président l’emporte sur celle des élus du Congrès, même dans des circonstances normales. Il est facile d’observer que cette mentalité tordue est propagée par des élites républicaines qui n’acceptent pas d’avoir perdu la majorité à la Chambre des représentants. Or, reconnaître sa défaite et accepter d’être gouverné par une partie adverse est au cœur de la démocratie. Ce rejet des résultats des élections par les républicains est à l’œuvre depuis longtemps dans bien des États américains. Trump ne fait qu’enfourcher cette tendance antidémocratique républicaine.

4• Quels sont les autres résultats du classement sur la démocratie dans le monde ?

On y apprend que 4,5 % de la population mondiale habite dans de pleines démocraties. 43,2 % des gens, dont les Américains, vivent dans des démocraties imparfaites. Le reste de la population mondiale vit sous des régimes autoritaires, le pire de tous étant celui de la Corée du Nord. Les auteurs du rapport notent un recul de la démocratie dans le monde depuis 2 ans.

5• Comment la démocratie américaine peut-elle se redresser ?

Il est difficile de voir comment la démocratie américaine va s’améliorer tant que Trump demeurera au pouvoir. De plus, le racisme profond d’une grande partie de la population va exacerber les comportements antidémocratiques. Une meilleure distribution de la richesse et une meilleure éducation aideraient à résoudre le problème. Heureusement, la culture démocratique demeure très forte dans de nombreux États américains.