/news/transports
Navigation

Le BST n'enquêtera pas sur l'accident d'autobus à Ottawa

Le BST n'enquêtera pas sur l'accident d'autobus à Ottawa
Photo Agence QMI, Matthew Usherwood

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a annoncé, lundi, qu'il n'enquêtera pas sur l'accident d'autobus qui a fait trois morts et 23 blessés vendredi dernier.

Le BST a expliqué, lundi, qu'enquêter sur les accidents de la route ne fait pas partie de son mandat, qui s'arrête aux événements impliquant des avions, des trains, des navires ou des oléoducs.

Ainsi, alors que le BST avait mené l'enquête lors de l'accident de 2013 au cours duquel un autobus d'OC Transpo avait été percuté par un train de Via Rail, l'organisme fédéral ne pourra pas faire de même cette fois-ci.

«Compte tenu de notre expérience avec diverses enquêtes impliquant des trains et autobus, nous avons offert au Service de police d'Ottawa l'assistance de nos experts techniques. Nous avons fait de même avec le Bureau du coroner», a toutefois indiqué le BST.

Le chien de garde du milieu des transports s'est aussi gardé de commenter l'enquête policière. L'organisme a cependant rappelé avoir recommandé, à la suite de l'accident de 2013, que le gouvernement fédéral adopte des normes de résistance à l'impact pour les autobus et que ces véhicules soient équipés d'un enregistreur de données routières, semblable aux boites noires que l'on retrouve dans les avions.

«Transports Canada a entrepris de mettre en œuvre ces recommandations. Toutefois, il n'y a pas encore eu de progrès notable et les lacunes de sécurité persistent», a déploré le BST. L'organisme exhorte le ministère à accélérer la mise en œuvre de ces recommandations, dans la foulée des deux accidents d'autobus à Ottawa et de l'accident qui a décimé l'équipe de hockey des Broncos de Humboldt, au printemps dernier.